Inspiration visuelle #8 : cuisine « sous » vide

Que le vide soit une absence de tout, selon les philosophies occidentales, ou, au contraire, le vide-plein matrice de tout chez les philosophes orientaux, cette notion polysémique s’est imposée dans toutes les cuisines du monde ou presque. Le corps humain s’en est absenté, l’énergie s’est éteinte et ne reste que la matière inerte, la structure froide du restaurant, une lumière noire. Sans cette présence humaine débordante, les cuisines du monde se sont transformées en un immense chaos sans mouvement, figées par la catastrophe virale / Article réservé aux abonnés ATABULA+
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.
Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page