Afrique de l’Ouest : du « faux lait » venu d’Europe en compétition avec le lait local

Du lait constitué de poudre de lait ré-engraissé à l’huile de palme provenant d’Europe, vendu en Afrique de l’Ouest jusqu’à 50% moins cher que le lait local, c’est ce contre quoi une coalition d’ONG et d’associations se bat actuellement. Sous couvert d’aider des pays en développement à nourrir leur population à des prix accessibles, les industriels laitiers ne font que « déstabiliser » l’économie locale. D’autant que l’Afrique de l’Ouest mise sur le secteur de l’élevage pour soutenir l’emploi, lutter contre la sous-alimentation et contenir l’émigration. Les ONG pointent notamment du doigt la fin des quotas laitiers, qui a entrainé l’industrie à surproduire et à écouler ses stocks en fabriquant du beurre, dont les cours se sont envolés il y a quelques années, et avec les constituants restants du lait, de la poudre de lait. Selon Gilles Vias, de l’ONG Vétérinaires sans frontières, dans les unités de transformation industrielle du lait, 95% du lait est importé, 5% local. 


Photographie

DR

Haut de page