Au Brésil, l’orpaillage contamine au mercure les poissons les plus consommés du pays

Dans l'état brésilien de l'Amapa, près d'un tiers des poissons seraient toxiques à la consommation en raison de l'orpaillage (pratique qui consiste à chercher de l'or dans les rivières) / Article réservé aux abonnés ATABULA+
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.
Haut de page