Covid-19 : un nouveau décret permet aux préfets de Paris et des Bouches-du-Rhône de refermer les restaurants

Un décret paru vendredi 14 août au Journal Officiel place Paris et les Bouches-du-Rhône en « zone de circulation active du virus ». Les préfets de ces départements ont donc les mains libres pour prendre des mesures restrictives, comme la fermeture des bars et des restaurants.

Mercredi, sur le plateau de France 2, le ministre de la Santé Olivier Véran avait évoqué l’hypothèse d’une modulation des horaires d’ouverture. Alors que le port du masque en extérieur n’est obligatoire – à Paris comme à Marseille – que dans certaines rues, y aura-t-il également une gestion au cas par cas des établissements suivant leur localisation ?

S’il est impossible d’en savoir plus pour le moment, la situation sanitaire n’est en tout cas pas reluisante. Plus de 2 600 nouveaux cas ont été détectés au cours des dernières 24 heures. Mercredi déjà, la Direction générale de la Santé évoquait plus de 2 500 nouvelles contaminations avérées. Les retours de vacances s’annoncent mouvementés. À Paris, amputée d’une grande partie de ses touristes étrangers, la fermeture totale ou partielle des restaurants serait une catastrophe pour les restaurateurs.

_____

A lire sur Atabula

Des habitudes de consommation paradoxales depuis la crise du coronavirus

_____

Photographie

Anastasiia Chepinska (Unsplash)

Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page