Le restaurateur Cédric Moulot a racheté Le Saint-Sépulcre (Strasbourg)

Le célèbre restaurant strasbourgeois Le Saint-Sépulcre vient d’être racheté par Cédric Moulot. Le restaurateur, à la tête de plusieurs tables prestigieuses de la ville (Le Crocodile, Le 1741, Le Tire-Bouchon, Les Armes de Strasbourg et La Vignette) avait déjà failli le racheter il y a sept ans ; l’histoire en avait alors décidé autrement. « Le Saint-Sépulcre est une affaire de coeur. J’aime profondément cette adresse située à quelques pas de la Cathédrale. On y sent le pouls de la ville et la sincérité de sa cuisine » explique le restaurateur. Ce dernier n’entend pas changé l’identité de cette winstub historique d’une quarantaine de couverts, et conserve le chef présent dans les murs depuis plus de dix ans.

Devanture du Saint-Sépulcre (Strasbourg)

Pour Cédric Moulot, cette nouvelle acquisition renforce l’identité de son groupe, CM Collection, basée sur le patrimoine culinaire historique de la ville. « Le Saint-Sépulcre fait partie de l’histoire de Strasbourg ; sa valeur patrimoniale est inestimable à mes yeux. Mes tables sont à l’opposé du concept, trop éphémère, sans profondeur. Là, ce sont les racines culinaires de notre région qui s’expriment, qui vivent et qui perdurent » souligne-t-il. Ce rachat a été rendu économiquement possible par un long travail de désendettement de son entreprise et l’arrivée d’un nouvel investisseur. Pourtant, il y a quelques mois, Cédric Moulot s’était séparé de Maïence, autre table située en plein centre-ville et créée avec plusieurs MOF. « Maïence reposait sur une très belle opportunité humaine, dans laquelle il y avait un panel extraordinaire de compétences. Là, c’est autre chose, une autre histoire ; l’opportunité est avant tout patrimoniale, et très personnelle. J’ai toujours porté cette table dans mon coeur. » Désormais, l’objectif est de conserver les classiques de la maison, dont le célèbre jambon en croûte, tout en visant une montée en gamme à tous les niveaux, notamment sur la carte des vins. Ouverture prévue le mardi 18 août.

_____

Sur le même sujet

Vente du restaurant Maïence (Strasbourg) : « Je veux faire moins mais mieux » explique Cédric Moulot

Réouverture du Crocodile, nouveau chef, investisseur et ambition : grand entretien avec Cédric Moulot

Cédric Moulot : l’homme pressé devenu sage

Strasbourg (6e) : Cédric Moulot (Le Crocodile) : « Les Strasbourgeois sont de fins gastronomes très attachés à leur patrimoine culinaire »

_____

Pratique

Lien vers le site du restaurant

_____

Photographie

DR

Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page