Fermetures, résistances, décisions politiques : le fil info Atabula sur la situation des restaurants en France

Avec l’annonce de la fermeture des bars et des restaurants en Guadeloupe et dans les villes d’Aix-en-Provence et Marseille, la menace d’une généralisation d’une telle décision plane de plus en plus. Partout en France, les réactions fleurissent et le monde politique prépare la suite. Au regard des enjeux et de la multiplicité des initiatives, Atabula a décidé de créer un live spécial.

_____

14h54 – À Lille, les sanctions tombent

À deux doigts de basculer en zone d’alerte maximale, la préfecture lilloise serre la vis envers les tenanciers de bars et restaurateurs qui ne respectent pas le protocole sanitaire. Pour l’heure, dix établissements ont fait l’objet d’une décision de fermeture administrative de 15 jours.

_____

13h23 – Reportage vidéo

À découvrir sur Challenges : À Paris, les restaurateurs entre soulagement et incompréhension face aux règles sanitaires


MARDI 6 OCTOBRE 2020

15h31 – Les bars de Marseille et Aix-en-Provence ferment eux aussi

Alors que les bars de Marseille et Aix-en-Provence espéraient rouvrir leurs portes à l’instar des restaurants, il n’en est rien. L’Umih des Bouches-du-Rhône annonçait pourtant ce mardi matin avoir eu l’autorisation du préfet de les garder ouverts…

_____

14h13 – Les boissons pourront finalement être servies seules

Dans la métropole d’Aix/Marseille, en Guadeloupe et à Paris et sa petite couronne, les boissons (alcoolisées ou non, chaudes comme froides) peuvent être finalement servies seules à condition que le nouveau protocole sanitaire renforcé soit respecté.


LUNDI 5 OCTOBRE 2020

13h53 – Une « victoire » pour les professionnels de la restauration

Si les bars sont sommés de fermer leurs portes dès demain, les restaurants, eux, peuvent rester ouverts. Une « victoire » selon l’entrepreneur Stéphane Manigold qui rappelle à France Info que les professionnels de la restauration ont longtemps été les « boucs émissaires ». Désormais, « le gouvernement nous a écoutés sur la nécessité de rester ouverts, mais de rester ouverts avec un modèle économique acceptable. Mettre des couvre-feux à 22 heures était parfaitement insupportable, notamment dans des villes comme Paris » affirme-t-il.

_____

10h07 – Les restaurants peuvent rouvrir à Aix/Marseille

Conséquence de la validation du nouveau protocole sanitaire renforcé (voir ci-dessus), les restaurants de l’agglomération Aix/Marseille vont pouvoir rouvrir leurs portes en respectant les mêmes règles que celles mises en place pour la capitale française

_____

9h50 – Paris en « zone d’alerte maximale », restaurants ouverts mais bars et cafés fermés

Dimanche, le gouvernement a annoncé que Paris et sa petite couronne passaient en zone d’alerte maximale. Cette décision, attendue au regard de la dégradation de la situation sanitaire, emporte la fermeture des cafés et des bars dès demain, mardi. En revanche, les restaurants peuvent rester ouverts en respectant un nouveau protocole sanitaire renforcé, validé par le Haut Conseil de la Santé Publique. Parmi les contraintes de ce protocole : les restaurants devront fermer leurs portes à 22h, la mise en place d’un cahier de rappel et une distance d’un mètre et demi entre chaque table. Ces mesures contraignantes s’appliqueront pour au moins les 15 prochains jours.


VENDREDI 2 OCTOBRE 2020

16h56 – À Aix et Marseille, les livraisons Deliveroo sont gratuites à partir de 15 euros d’achat

Pour limiter la casse dans les restaurants de Marseille et Aix-en-Provence, Deliveroo a décidé de prendre en charge les frais de livraison des commandes supérieures à quinze euros.

_____

14h20 – Les restaurateurs et tenanciers de bars rennais se fédèrent et lancent une pétition

Des dizaines de patrons de bars et restaurants rennais se sont fédérés au sein du collectif « On va tous trinquer » et ont lancé une pétition réclamant le respect et l’arrêt de la stigmatisation de la profession, une compensation intégrale des pertes d’exploitation avec une prise en charge des salaires de leurs salariés à 100% mais également du revenu des dirigeants ainsi qu’un moratoire sur les charges et une suspension des échéances de prêts jusqu’au 1er avril 2021 / Accéder à la pétition

_____

10h44 – Quid du protocole sanitaire renforcé proposé par les professionnels du secteur ?

Parmi les mesures du protocole proposées par les organisations professionnelles pour éviter une fermeture des restaurants : la récupération des coordonnées des clients à l’entrée du restaurant dans le cas d’éventuelles contaminations, la possibilité aux restaurateurs de n’accepter que les réservations et la prise de température des clients avant qu’ils ne s’installent à table.


JEUDI 1ER OCTOBRE 2020

18h40 – Paris et la petite couronne en sursis jusqu’à lundi ; possibilité que tous les restaurants restent ouverts partout en France

Le ministre de la Santé Olivier Véran vient d’annoncer, en conférence de presse, que Paris et les départements limitrophes sont passés en zone d’alerte maximum dans les dernières 24 heures. Au regard de ce délai trop court pour prendre une décision dès ce jour, Olivier Véran a expliqué que les autorités publiques prendront une décision dimanche sur une éventuelle fermeture totale des bars. Concernant les restaurants, il a annoncé que les représentants du secteur ont proposé de nouveaux protocoles sanitaires renforcés. Ces derniers, s’ils sont validés par les autorités scientifiques, pourraient permettre à tous les restaurants, y compris dans les zones en zone d’alerte maximum, de rester ouverts, totalement ou partiellement.

_____

17h34 – Les restaurants parisiens anticipent déjà…

Craignant une nouvelle fermeture, les professionnels parisiens anticipent. Europe 1 est allé à leur rencontre. Ils vident leurs frigos, travaillent à flux tendu en effectuant leurs commandes au jour le jour dans la mesure du possible, développent ou réintroduisent leur offre à emporter… certains en sont convaincus : la décision du gouvernement ne jouera pas en leur faveur.

_____

14h16 – Lille retarde une éventuelle fermeture des bars et des restaurants

La maire de Lille, Martine Aubry a été reçu ce matin par le Premier ministre Jean Castex. La métropole a obtenu dix jours de « sursis » afin d’évaluer dans quelle mesure la fermeture des bars dès 22h fait baisser le taux d’incidence. Si la situation sanitaire ne s’améliore pas, les bars et les restaurants devront fermer.

_____

10h23 – Fermeture parisienne : rendez-vous à 18h

Ce jour, à 18h, le ministre de la Santé Olivier Véran effectuera son point hebdomadaire sur la situation sanitaire. Il se pourrait qu’il annonce une fermeture des bars et des restaurants parisiens.


MERCREDI 30 SEPTEMBRE

17h05 – Bernard Marty bien décider à changer la donne

“Nous allons continuer à refuser cette fermeture, nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour l’éviter. Il est hors de question qu’on laisse entendre à la France entière que seuls dans les restaurants et les bars se propage le virus” s’indignait le président de l’UMIH Bouches-du-Rhône, Bernard Marty au micro de BFMTV le vendredi 25 septembre.

_____

15h50 – Une décision sur la fermeture des bars et restaurants attendue dans les heures à venir

Cet après-midi, le tribunal administratif de Marseille rendra sa décision sur une éventuelle suspension de l’arrêté qui ordonne la fermeture des bars et des restaurants.

_____

12h53 – Les restaurants parisiens pourraient fermer dès lundi

À Paris, les restaurants devraient fermer lundi et ce pour une durée de quinze jours. Cette mesure, qui sera réévaluée en fonction de l’avancée de l’épidémie, pourrait être renouvelée au maximum six fois entraînant, dans le pire des cas, une fermeture des restaurants durant trois mois.

_____

10h23 – Les villes de Montréal et Québec ferment leurs bars et restaurants

À compter du jeudi 1er octobre, les bars, restaurants, bibliothèques, musées et salles de spectacles de Montréal et Québec devront fermer leurs portes pour un mois. Le gouvernement réevaluera sa décision d’ici au 28 octobre.


MARDI 29 SEPTEMBRE 2020

17h00 – Stéphane Manigold se résout à l’idée de fermer ses restaurants parisiens mais demande à discuter avec Bruno Le Maire

Craignant une généralisation de la fermeture des bars et des restaurants dans toute la France et notamment à Paris où il détient quatre restaurants, l’entrepreneur Stéphane Manigold, qui a co-fondé le collectif « Restons ouverts », demande à être reçu par le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire « de façon à ce qu’on puisse lui montrer tout ce qu’on a fait et pour, pourquoi pas, obtenir des mesures un peu plus progressives et moins radicales » a-t-il expliqué à France Info. Si la fermeture totale des restaurants et bars parisiens lui paraît inévitable, il ne s’y opposera pas. Il souhaiterait néanmoins « que ça se passe dans la concertation avec les élus locaux » pour que la profession puisse anticiper la mesure.

_____

16h41 – À Rennes, les acteurs du CHR s’unissent contre la fermeture des bars à 22h 

Ce mardi, des dizaines de patrons du secteur CHRD breton (Café, Hôtel, Restaurant, Discothèque) se sont associés au sein du collectif « On va tous trinquer ». L’objectif : réclamer le respect de leurs professions et l’arrêt de la stigmatisation. En soutien à leurs confrère dirigeants de bars, les restaurateurs, hôteliers et patrons de discothèques se sont également engagés. À Rennes, un rassemblement devrait se tenir sur la place de la mairie mercredi 30 septembre à 17h. 

_____

16h10 – Roland Héguy : « Le plus grand bistrot est dans la rue à Paris tout l’été »

« J’ai l’impression que le gouvernement fait de notre secteur la variable d’ajustement par rapport aux hôpitaux. En dehors des bars et restaurants, il y a eu des rassemblements énormes qui se sont faits dans l’espace public. Le plus grand bistrot est dans la rue à Paris tout l’été (…) Comment se fait-ce qu’on ait pris une telle décision sans nous consulter ? Quelques jours avant, on aurait été capable de trouver une autre solution. On est resté KO debout [mercredi soir 23 septembre]. Il va y avoir 20 % d’entreprises d’ici les 4 ou 5 mois qui vont faillir et entre 200 000 et 250 000 personnes qu’on va retrouver au chômage. Il faut avoir un peu de respect pour l’entreprise.” a scandé le président de l’Umih, Roland Héguy au micro de RTL le 24 septembre.

_____

16h02 – La présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse reçoit en ce moment des restaurateurs franciliens

Au siège du Conseil régional d’Île-de-France, Valérie Pécresse, accompagné de Babette de Rozières, la déléguée spéciale en charge de la Cité de la gastronomie, reçoit des restaurateurs pour débattre de la situation. Des annonces devraient être faites à l’issue de la réunion

_____

15h41 – Philippe Etchebest invite la filière à se mobiliser le 2 octobre

Face à la fermeture complète des bars et des restaurants à Marseille et Aix-en-Provence et anticipée d’autres grandes villes de France, Philippe Etchebest appelle à la mobilisation et invite tous les restaurateurs et artisans ainsi que leur personnel à se rassembler le 2 octobre à 11h45 devant leur établissement avec un brassard noir.

_____

15h18 – Bruno Le Maire annonce une prolongation des mesures de soutien au secteur CHR

Mardi 29 septembre, le ministre de l’Économie et le Premier ministre, Jean Castex, recevaient les représentants des principaux syndicats de l’hôtellerie-restauration. À l’issue de cette réunion, Bruno Le Maire a annoncé la prolongation des mesures de soutien au secteur. Le fonds de solidarité passe de 1500 euros à 10 000 euros sur le mois d’octobre. Le dispositif de chômage partiel indemnisé à 100% est quant à lui étendu jusqu’au 31 décembre 2020 et des mesures d’exonération de charges devraient également être prises « rapidement ». Le ministre de l’Économie recevra la semaine prochaine les représentants du secteur de l’événementiel et notamment les traiteurs pour préparer un plan d’aide étendu sur la fin d’année 2020 et le début de 2021. 

Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page