Covid-19, fermetures, restrictions et protocoles sanitaires : retour en 30 dates sur l’année noire de la restauration

Ce mercredi 14 octobre, le président de la République Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’un couvre-feu dans huit métropoles françaises et en région Île-de-France. À partir de dimanche, le couvre-feu démarrera à 21h, obligeant la plupart des restaurants à fermer leurs portes pour le diner. Retour en 30 dates sur les mesures qui ont touché le secteur de la restauration et les Français depuis le début d’année.

_____

21 janvier : les mots de Buzyn, le rendez-vous de Jérôme Salomon

Alors que le 21 janvier démarre le point presse quotidien du directeur général de la santé (DGS) Jérôme Salomon, la ministre de la santé Agnès Buzyn explique que « le risque d’introduction en France [du Covid-19] est faible mais ne peut pas être exclu, d’autant qu’il y a des lignes aériennes directes avec Wuhan ». « Notre système de santé est bien préparé, professionnels et établissements de santé ont été informés. »

_____

16 février : Buzyn s’en va, Véran arrive

Agnès Buzyn doit remplacer Benjamin Griveaux dans la course à la mairie de Paris. Elle quitte officiellement son poste de ministre de la santé. Son remplaçant est immédiatement nommé : Olivier Véran.

_____

21 février : l’Italie ouvre le bal

L’Italie prend les premières mesures de confinement. Elle sera suivi par la plupart des pays européens.

_____

26 février : premier décès en France

Un enseignant de l’Oise, âgé de 60 ans, décède du Covid-19. Il est le premier Français à mourir de ce virus.

_____

09 mars : limitation des jauges

Les rassemblements de plus de 1 000 personnes sont interdits en France.

_____

15 mars 2020 : fermeture des restaurants et bars en France

Le 14 mars 2020, l’ancien Premier ministre Édouard Philippe annonce la date de fermeture des restaurants en France, le soir même à minuit, pour une durée indéterminée. Le confinement débute le mardi 17 mars. Pour rappel, le premier tour des élections municipales s’est quand même tenu le dimanche 15 mars. La France compte 127 décès et 5 400 personnes malades.

_____

21 mars : premier couvre-feu en France

Le préfet des Alpes-Maritimes décrète un couvre-feu dans tout le département. Cette mesure est inédite sur le territoire français. Ce décret prend effet le samedi 21 mars à partir de 22 h. Il n’est plus possible de se déplacer dans le département, sans raison valable, entre 22 h et 5 h. Les commerces alimentaires ont pour obligation de fermer au plus tard à 21 h 30. Toute personne circulant durant le couvre-feu sans justificatif valable sera sanctionnée d’une amende à hauteur de 135 €.

_____

26 mars : lancement de la tribune libre « Obligeons les assureurs privés à participer à l’effort de guerre au service des entreprises »

Face au rejet de l’amendement dans lequel il était prévu que les assurances prennent en charge la perte d’exploitation des entreprises, le restaurateur et homme d’affaires Stéphane Manigold, l’entrepreneur Stéphane Riss et le journaliste Franck Pinay-Rabaroust (fondateur et rédacteur en chef d’Atabula) ont publié une tribune sur www.sauveznous.org. Objectif : peser sur les pouvoirs publics pour qu’ils obligent les assurances à prendre leur part dans le véritable effort de guerre que font actuellement l’État et les entreprises et, plus largement, chaque Français.

_____

27 mars : les syndicats, chefs et collectif des livreurs exigent l’arrêt immédiat des plateformes numériques de livraison de repas

« Que les entreprises comme Uber Eats, Deliveroo, Stuart, Glovo, Frichti, Nestor profitent du confinement de la population pour « faire du fric », tout en exposant les livreurs et leurs clients au COVID-19 est irresponsable et relève de la mise en danger de la ville d’autrui. » Sur sa page Facebook, le chef Patrice Gelbart demande l’arrêt immédiat des plateformes numériques de livraison à domicile. Parmi les signataires de la tribune : le Collectif des Livreurs Autonomes de Paris, l’Alliance des cuisiniers Slow Food et la Confédération Nationale des Travailleurs – Solidarité Ouvrière.

_____

31 mars : il n’y aura pas de sélection 50Best 2020

Au regard de la situation critique dans laquelle se trouvent les restaurateurs, le 50Best annule sa sélection 2020 qui devait être dévoilée à Anvers le 2 juin prochain. Rendez-vous donc en 2021. Dans cette attente, l’organisation s’engage à développer des initiatives pour aider le secteur à se relever.

_____

06 avril : assurance dommage insolvable à cause des pertes d’exploitation ?

Jean-Laurent Granier, vice-président de la Fédération française de l’assurance (FFA) assurait sur BFM Business que les assureurs ne pourraient pas couvrir les pertes d’exploitation, évaluées à 50 milliards d’euros. Ce montant « représente l’équivalent des fonds propres de l’ensemble des assureurs dommages dans ce pays. Cela veut dire que si une telle contribution était demandée, tous les fonds propres seraient consommés et il n’y aurait plus d’assureurs dommages ». Pour rappel, Jean-Laurent Granier est… le PDG de Generali France.

_____

14 avril : le restaurateur Stéphane Manigold assigne la compagnie d’assurance Axa en justice pour les pertes d’exploitation

Le restaurateur Stéphane Manigold (La Maison Rostang, Substance, Contraste et Le Bistrot d’à Côté Flaubert) a décidé d’assigner en justice sa compagnie d’assurance Axa. « En ma qualité de restaurateur, je tiens à vous informer que, suite à la fermeture des restaurants décidée le 14 mars 2020 par le Ministre de la solidarité et de la Santé pour lutter contre la propagation du Covid-19, j’ai donné instruction à mon avocate, Maître Anaïs Sauvagnac, d’assigner mon assureur AXA devant le Tribunal de Commerce de Paris. AXA se soustrait à ses obligations en refusant d’exécuter la garantie contractuelle couvrant l’indemnisation au titre de mes pertes d’exploitation alors qu’aucune exclusion ne s’applique. »

_____

23 avril : coup de gueule de Philippe Etchebest

« 40 % des 210 000 hôtels, restaurants et cafés ne seront pas en mesure de rouvrir. C’est énorme ! (…) La trésorerie était déjà très faible avec tous les mouvements sociaux qu’il y a eus. Il y a beaucoup de restaurants qui n’avaient pas suffisamment de trésorerie. Ils étaient au bord du précipice, et là ils sont au fond du précipice. (…) C’est un vrai cauchemar. Un cauchemar national et universel. Tout le monde est concerné, de la crêperie aux 3 étoiles. On est tous fermés, donc on est tous dans la merde ! » s’est alarmé une nouvelle fois Philippe Etchebest dans l’émission C à Vous sur France 5.

_____

24 avril : un fonds d’investissement de près d’un milliard d’euros pour les restaurateurs

Le ministère de l’économie a approuvé la création d’un fonds d’investissement abreuvé de 800 millions d’euros pour venir en aide aux restaurateurs. L’argent proviendrait directement des caisses des assureurs, de l’État ainsi que des régions.

_____

27 avril : le groupe Bertrand réclame une baisse de la TVA

À la tête d’une dizaine de brasseries parisiennes, des géants Quick, Burger King ou encore Léon de Bruxelles, le PDG du groupe Bertrand, Olivier Bertrand, réclame une baisse de la TVA à 5,5% (contre 10% actuellement), « le maintien du chômage partiel jusqu’à ce que nous retrouvions un volume d’activité acceptable et un allègement des charges patronales. »

Également le 27 avril : le groupe Tourisme de l’Assemblée nationale remis aujourd’hui au gouvernement un rapport traitant de la reprise d’activité du secteur du tourisme. 110 députés de la majorité demandent ainsi une réouverture des restaurants dès le 15 mai pour les départements peu touchés par le coronavirus (en sous-mortalité), dès le 1er juin pour ceux à mortalité modérée et dès le 15 juin pour les départements à forte mortalité.

_____

07 mai : le Michelin maintient sa sélection pour 2021

Le président du groupe Michelin, Florent Menegaux, a assuré sur Europe 1 que le Michelin sera aux côtés des restaurants lors de leur réouverture « pour les accompagner » et a confirmé le maintien de la sélection du Guide Michelin en 2021. Cette annonce vient confirmer l’annonce de Gwendal Poullennec selon laquelle le Bibendum maintenait sa cérémonie programmée en janvier 2021. Reste les principales questions et, notamment, comment va se comporter le guide par rapport aux retraits et gains d’étoiles.

_____

31 mai 2020 : publication du protocole de déconfinement commun à toute la profession HCR, également nommé « code de bonne conduite sanitaire »

Élaboré par les organisations professionnelles d’employeurs représentatives du secteur HCR, ce code de bonne conduite repose sur trois piliers fondamentaux : rassurer les salariés, rassurer les clients et standardiser les pratiques.

_____

11 mai : levée progressive du confinement

« La levée progressive du confinement peut être engagée ce lundi 11 mai sur l’ensemble du territoire ». Cette annonce, en date du 7 mai, est celle du Premier ministre Edouard Philippe au cours d’une conférence de presse. Il avait précisé que la France restait « coupée en deux » en fonction des situations sanitaires et que des règles drastiques demeureraient en vigueur dans les zones « rouges », dont Paris.

Également le 11 mai : dans une interview pour Le Figaro, Gwendal Poullennec a estimé que 13% des restaurants étoilés sont actuellement ouverts dans le monde.

_____

12 mai : « Plat de résistance »

Le Fooding lance l’outil numérique « PLAT DE RÉSISTANCE ! » qui recense tous les chefs s’étant convertis à la vente à emporter ou à la livraison

_____

15 mai : le GNI insatisfait du plan de relance du tourisme

L’allocution du Premier ministre à l’issue du conseil interministériel du tourisme qui s’est déroulé hier a laissé un « goût amer » au président du GNI, Didier Chenet : « Le goût amer vient que l’essentiel des mesures gouvernementales consiste en des prêts, PGE, PGE saisonniers, prêts tourisme, etc. Nos professionnels sont déjà très endettés et leur capacité de remboursement déjà toute mobilisée. Ils attendaient une autre réponse que celle consistant à encore augmenter leurs dettes pour rembourser des pertes dont ils ne sont pas responsables ». Déplorant l’absence de mesures relatives aux loyers ou aux assurances, Didier Chenet considère ce plan de relance comme un « plan d’étape » et déclare que « le GNI continuera, comme à son habitude, d’être force de propositions car le compte n’y est pas, nombre de nos propositions ne sont pas du tout abordées. Ce plan doit être complété, il en va de la survie de nos établissements ».

_____

19 mai : Emmanuel Macron recadre Philippe Etchebest

« Ce qu’on est en train de faire collectivement et ce que vous acceptez tous gaiement depuis le début de cette crise, c’est une nationalisation des salaires, des charges, et le reste ! Donc je veux bien que l’État ne soit pas joli à voir quand il s’agit de monter au capital, mais l’État, vous faites tous appel à lui quand il faut payer tout le reste. Et on est au rendez-vous ! » : lors d’une visioconférence avec quelques restaurateurs, Emmanuel Macron a recadré Philippe Etchebest qui lui demandait de contraindre les assurances à participer à l’effort national. 

_____

26 mai : Une soixantaine de chefs s’alarment d’une réouverture des restaurants trop rapide

Une soixantaine de chefs donc Marc Veyrat, Gilles Goujon, Louis Privat, Michel Sarran, Gérald Passédat mais encore Olivier Nasti ont signé une tribune mettant en garde contre une réouverture trop précoce des établissements. « Il ne faut pas se précipiter, rouvrir trop tôt, trop vite, tant que le virus circule c’est dangereux. Nous devons avoir la certitude de garantir la pleine sécurité de nos employés et de nos clients » écrivaient-ils dans une lettre ouverte.

_____

2 juin 2020 : réouverture des bars et restaurants en France

Jeudi 28 mai à 17h, l’ex-Premier ministre Édouard Philippe confirme la réouverture des restaurants et des bars dès le 2 juin 2020. Alors que les zones vertes connaissent un retour à la normale dans le respect du protocole sanitaire, seules les terrasses des zones classées orange (Île-de-France, Mayotte et Guyane) peuvent accueillir des clients.

Autre décision en date du 2 juin : la ville de Paris va autoriser jusqu’au 30 septembre les créations ou installations de nouvelles terrasses dans l’espace public à condition du respect strict des mesures de « sécurité, de propreté, de mobilité des piétons et de limitation des nuisances sonores », recensées au sein d’une charte créée pour l’occasion. Des rues pourront ainsi être entièrement ou en partie piétonnisées. Ces espaces provisoires, mis à disposition gratuitement et qui pourront être exploités tous les jours de 8h à 22h, devront être meublés et décorés sobrement avec des dispositifs temporaires. 

_____

27 septembre 2020 : fermeture des bars et restaurants à Aix-en-Provence, Marseille et en Guadeloupe

Après une fermeture anticipée des bars et des restaurants en Guadeloupe, le Ministre des Solidarités et de la Santé annonce, le 24 septembre 2020, la fermeture de tous les bars et restaurants de Guadeloupe d’ici 48 heures pour une durée minimale de 15 jours. Dans le même temps à Aix-en-Provence et Marseille, la fermeture engendre des manifestations et certains restaurateurs refusent de baisser le rideau. Le président (LR) de la région PACA, Renaud Muselier, annonce le dépôt d’un recours collectif en référé-liberté contre la fermeture des établissements.

_____

5 octobre 2020 : réouverture des bars et restaurants à Aix-en-Provence et Marseille et mesures sanitaires renforcées.

Après l’annonce de la réouverture des restaurants à Aix-en-Provence et Marseille dès le 5 octobre à midi, le préfet Christophe Mirmand dévoile des mesures sanitaires renforcées suivant les propositions faites par les représentants des restaurateurs : interdiction de consommer debout en intérieur comme en extérieur, distance d’au moins un mètre entre chaque chaise, limitation à six convives par tablée…

_____

7 octobre 2020 : réouverture des restaurants en Guadeloupe

Les restaurants de l’archipel peuvent rouvrir. Après négociations avec le préfet de région, les restaurants obtiennent la permission de rouvrir leurs établissements en s’engageant à respecter un protocole renforcé.

_____

14 octobre 2020 : couvre-feu à partir de 21h dans huit métropoles et la région Île-de-France

Le président de la République Emmanuel Macron annonce la mise en place d’un couvre-feu (de 21h à 6h du matin) dans huit métropoles (Grenoble, Lille, Lyon, Aix/Marseille, Montpellier, Rouen, Saint-Etienne, Toulouse) et la région Ile-de-France. Le couvre-feu démarrera ce samedi à minuit.

_____

Photographie

Drew Beamer

Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page