À l’hôtel comme à la ville : seul le room service est autorisé après 21 heures en zone de couvre-feu

Certains ont cherché à s’engouffrer dans une brèche… qui n’existe pas. « Tous les restaurants qui se situent dans les zones de couvre-feu ferment à 21h : ce qui est autorisé dans des hôtels, c’est d’assurer du room service », ont indiqué vendredi les services de Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État en charge du tourisme. « Ils servent les clients qui sont dans leur chambre, il n’y a donc pas de flux et donc le couvre-feu est respecté. » De fait, seuls le room service des restaurants et bars d’hôtels comme les activités de livraison et de vente à emporter des restaurants restent autorisés au-delà de 21h dans les départements soumis au couvre-feu.

Si cette décision a l’avantage de la clarté, elle n’en demeure pas moins contestable et contestée. L’Umih avait exprimé le souhait que les clients des hôtels puissent bénéficier d’un service à table au-delà de l’heure fatidique de 21 heures. Quant à Sébastien Bazin, PDG du groupe Accor, il n’avait pas hésité a annoncer mardi dernier que les « propriétaires volontaires » d’établissements exploitant ses enseignes (Ibis, Sofitel, Novotel, Mercure, Pullman…) pourraient proposer aux restaurateurs de leur quartier de « prendre possession de (leur) restaurant d’hôtel ». « Ils vont accueillir leurs clients de quartier et faire en sorte que ces clients viennent faire dodo chez nous à un prix coûtant », afin de respecter le couvre-feu à 21h, ce qui donnera lieu à « un partage de marge », avait-il encore expliqué. 

Face à l’ambiguïté des textes et à la volonté de certains acteurs de tenter le coup, le gouvernement a clarifié sa position. Avec, par delà le strict respect du couvre-feu, un argument de poids : le principe d’égalité entre restaurant avec ou sans hôtel. Quand se posera la question (demain, après-demain ?) de re-confiner les territoires les plus touchés par le virus, le gouvernement sera de nouveau confronté à cette sacrosainte question du principe d’égalité. Et ce serait alors une autre paire de manches.

_____

Sur le même sujet | Un syndicat demande une réouverture des bars à Paris | Extension du couvre-feu : il ne reste que trois tables triplement étoilées au Michelin sur 29 qui peuvent ouvrir normalement | Allocution du Premier ministre : 54 départements au total concernés par le couvre-feu

_____

Photographie | Ph B Unsplash

Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page