AtabuLab | Note de synthèse | La bistronomie : un concept toujours opérationnel en 2020 ?

Casser les codes de la restauration, telle était la philosophie de la bistronomie lorsqu’elle a été inventée dans les années 1990. Elle a remis en question le modèle du grand restaurant en proposant une alternative : une cuisine créative dans des établissements conviviaux, à la décoration simplifiée et au service allégé. Nommée en 2004 par le journaliste Sébastien Demorand, lors d’une réunion du Fooding, la bistronomie s’est rapidement imposée dans le vocabulaire médiatique. Le guide Michelin a difficilement reconnu ces adresses, avec retard et une certaine réticence, en leur décernant des Bib gourmands, puis des étoiles. Près de trente ans plus tard, le terme est toujours utilisé pour catégoriser un type de restaurant. Mais la notion s’est rigidifiée en imposant de nouveaux codes incontournables. Aujourd’hui, la bistronomie est concurrencée par de nouveaux concepts, comme la street-food premium ou la comfort food, mais elle pourrait être stimulée par la pandémie, qui oblige les restaurants à s’adapter à une nouvelle contrainte : celle de la vente à emporter | Cette note de synthèse est réservée aux abonnés
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.
Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page