TOAST | La Chine impose des surtaxes aux vins australiens

Bien que la Chine soit le premier partenaire commercial de l’Australie, par ailleurs principal exportateur de vin vers l’empire du Milieu au premier semestre 2020 en volume, les deux pays ne semblent plus du tout s’entendre. Après avoir suspendu les importations de bœuf australien et imposé des droits de douane de plus de 80% sur l’orge, la Chine réitère en ouvrant une enquête antidumping sur l’ensemble des vins australiens importés en 2019. Le dumping, dont Pékin accuse Canberra, est une pratique consistant notamment à vendre à l’étranger à des prix inférieurs à ceux pratiqués sur le marché national. Les premiers résultats de l’enquête démontrent que l’industrie viticole chinoise a subi un « préjudice important ». De ce fait, depuis ce week-end, les importations de vin australien sont soumises à des surtaxes compensatoires comprises entre 107% et 212%. La réaction du gouvernement australien ne s’est pas faite attendre : le ministre de l’agriculture David Littleproud va saisir l’Organisation mondiale du commerce.


Photographie | DR

Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page