Bibendum 2021 : pas de bamboche, pas de rabiboche

Coup de gueule contre une sélection qui voulait tout faire à la fois et qui a tout raté.


De miracle, il n’y en a pas eu. Une sélection qui se résume à un (grand) homme, Alexandre Mazzia, un vide intersidéral à deux étoiles, des premières étoiles très regroupées et une cérémonie enregistrée triste comme un jour sans pain, pas même capable de dire un mot sur les grands chefs disparus ces derniers mois. Clairement, le Michelin a raté son édition 2021. 

Écartelé entre sa volonté de faire une « vraie » sélection et sommé de faire passer un message de soutien aux restaurants, le guide n’a au final rempli aucun de ses engagements. Surtout, en rétrogradant des tables irréprochables, il n’a fait qu’augmenter dangereusement une défiance de plus en plus marquée à son égard. 

Après un rachat total du Fooding, qui place la marque en état de mort cérébrale, le Bibendum a raté sa sortie médiatique. Selon nos informations, dans le cadre du plan social annoncé, quelque 40 postes pourraient sauter du côté de Boulogne. Pas de rabiboche, pas de bamboche, le Bibendum aurait mieux fait de se confiner et d’annoncer une année blanche. 


Sur le même sujet Lien vers le dossier Michelin France 2021

Photographie | DR

Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page