Étoile verte Michelin : en 2021, l’opacité continue

Avec le lancement en 2020 de sa nouvelle récompense, l’étoile verte, le guide Michelin s’est attaqué à une problématique dans l’air du temps : celle de l’écologie. Depuis, le Bibendum semble s’être perdu dans son envie de bien faire, ne récompensant que de très rares tables à l’étranger et s’enfermant une nouvelle fois dans une grille de lecture opaque. Analyse
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.
Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page