Bars et restaurants toujours dans la catégorie « à risque élevé » dans le dernier avis du Conseil scientifique

Dans un nouvel avis, qui vient d’être rendu public, le Conseil scientifique dresse un état des lieux actualisé de la crise sanitaire un an après le début de l’épidémie. S’il examine plusieurs stratégies de gestion du Covid-19, il plaide pour « une réponse anticipée, régionale, ajustée et ciblée » et constate que « la population française est peu immunisée, que les variants sont plus dangereux et que des indicateurs signalent une reprise de l’épidémie ». Des signaux peu encourageants pour envisager une réouverture prochaine des commerces toujours fermés, dont les bars et les restaurants.

Justement, pour ces derniers, le Conseil scientifique a confirmé qu’ils restaient dans la catégorie des lieux « à risques élevés » de contagion, tout comme les salles de sport en intérieur, les discothèques, les manifestations sportives, les fêtes et événements culturels en grande densité. Dans la catégorie « à risque peu élevé », on retrouve les commerces, les salons de coiffure, les lieux culturels comme les cinémas et les théâtres, les lieux religieux et les transports en commun. Une liste plus que contestable, surtout concernant les métros ou certains commerces ; mais le réalisme économique, ici, s’impose.

Si certaines rumeurs parlent d’une possible réouverture des restaurants en avril, voire en mai, la plupart des indicateurs poussent au contraire à la plus grande réserve. Certains pays, comme l’Italie, ont récemment fait le choix de refermer les restaurants et la possibilité d’un reconfinement le week-end de Paris pourrait être dans les cartons des autorités politiques.


Photographie | Amin Moshrefi, Unsplash

Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page