Pickles design donne un coup de frais aux arts de la table 

Grâce à Axelle et Vanessa, deux entrepreneuses qui se plaisent à raviver les arts de la table, la vaisselle de grand-mère retrouve ses lettres de noblesse. Découverte de la marque Pickles design.


Chiner de la vieille vaisselle en porcelaine de manufacture française et européenne afin de lui insuffler une touche moderne, voilà l’ambition de Pickles design. La collection homogène d’Axelle et Vanessa (les co-fondatrices) se compose d’assiettes, de plats et de tasses agrémentés de deux types de motifs peints – l’un en forme de galet, l’autre scinde la moitié du contenant – en nude, citron ou émeraude. Compter entre 19€ et 60€ pour une pièce. « Même si toutes nos créations ont un impact visuel fort, les plats ne laissent souvent pas indifférents. La rayure noire contraste avec la douceur des motifs de la porcelaine que nous ne cherchons pas à dissimuler, mais au contraire à sublimer », explique Vanessa, co-fondatrice de l’entreprise. Cette démarche s’inscrit dans le respect de l’environnement et l’upcycling (surcyclage). « Pourquoi acheter de nouveaux contenants quand on en dispose de plus anciens ? La vaisselle de grand-mère nous évoque à tous des souvenirs, c’est un peu comme une madeleine de Proust », continue-t-elle. Il y a un an et demi, Axelle, peintre en décoration à l’école de Bruxelles, désire réunir deux univers qu’elle affectionne : la vaisselle et la peinture, un projet qui prend réellement forme depuis septembre 2020 sous le nom de Pickles design. « De même que la technique des pickles, des légumes conservés grâce à du vinaigre, notre travail s’inscrit dans la conservation, non pas alimentaire, mais d’un savoir-faire. Nous faisons notre petite cuisine ! », s’enjoue-t-elle. 

Les deux collaboratrices appliquent de la peinture pour porcelaine (et non pas de l’adhésif, comme de nombreuses autres marques) grâce à une technique ancestrale. Pour ce faire, les deux entrepreneuses ont lancé un financement participatif sur la plateforme Kiss Kiss Bank Bank destiné à l’achat d’un four. « Il est important d’avoir notre propre four, car il s’agit d’un objet personnel que nous devons paramétrer afin de ne pas endommager la porcelaine, souvent fragilisée par le temps », explique Vanessa. 

Autres projets à l’horizon, le développement de ventes en ligne, de nouveaux supports (toujours anciens), une palette de couleurs plus vaste et des motifs variés. La marque aspire également à mélanger la vaisselle classique à celle retravaillée afin de créer des tables « mix and match ». « Le vintage est passé par les vêtements, par les meubles et maintenant la vaisselle. Les arts de la table vintages sont très prometteurs » affirme la co-fondatrice. Si à ce jour Pickles design trouve sa clientèle chez les particuliers, l’entreprise désire également travailler avec des chefs. « Nous aimerions développer des partenariats avec des restaurants afin d’imaginer une ligne spécifique. Cela serait intéressant de créer une collection pour mettre en valeur la cuisine d’un chef », conclut-elle.


Pratique | Site internet de Pickles design | Kiss Kiss Bank Bank

Photographie | Pickles design

Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page