La dark kitchen, une nouvelle offre alimentaire digitale et urbaine qui divise

Il y a le mot, mystérieux, et la chose : une cuisine dans laquelle sont préparés des plats dédiés à la livraison. Un business assez simple, en apparence, qui a le vent en poupe à l’heure du coronavirus. Ce marché encore émergent est-il une menace ou un levier de développement pour la restauration physique ? Atabula a tenté d'éclaircir le phénomène « dark » | Article réservé aux abonnés
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.
Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page