Sondage | Dark kitchen, une mauvaise image mais une vraie concurrence pour la restauration traditionnelle

La dark kitchen, on ne l’aime pas mais on y croit dur comme fer. Drôle de paradoxe pour cette offre de restauration qui n’a rien pour plaire sur le papier mais qui ne laisse pas indifférent le monde de la restauration. Découvrez les résultats de notre sondage qui montre autant de défiance sur le mode de production que de confiance sur son avenir économique | Article réservé aux abonnés
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.
Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page