« La première semaine, je faisais moi-même toutes les livraisons, mais j’ai rapidement constaté que ce n’était pas réalisable », entretien avec Julien Gardin, hôtel manager de La Réserve (Paris)

Client chez MyBeezBox depuis mai 2020, l’établissement La Réserve (Paris, 8e arr.) et son chef doublement étoilé Jérôme Banctel, s’est lancé dans le click&collect, une activité leur permettant de cultiver un lien avec leur clientèle. Julien Gardin, hôtel manager de l’établissement, nous partage son expérience. 


Atabula | Quel regard portiez-vous sur le click and collect avant de vous lancer dans l’aventure ?

Julien Gardin | Avant la crise sanitaire, je ne connaissais pas le click and collect. Pour moi, la restauration à emporter était destinée à la comfort food telle que les pizzas, sushis ou bien kebabs. Mais aujourd’hui, avec plusieurs mois de recul, je me rends compte qu’il est possible de conjuguer offre premium et vente à emporter, activité autrefois réservée aux traiteurs. Nous avons ainsi pu garder un lien avec notre clientèle et renforcer notre ancrage local. Cela a également été l’occasion de gagner de nouveaux clients qui n’auraient peut-être jamais franchi les portes de notre établissement. 

Quelles difficultés avez-vous rencontré dans sa mise en place ?

C’est un nouveau métier, lors de sa mise en place nous avons découvert toutes les problématiques liées à cette offre. Au départ, avant de faire appel à MyBeezBox, nous avons lancé le click and collect sur notre site internet, il fallait gérer manuellement les prises de commandes, la passation de celles-ci, le paiement… Nous nous sommes donc rapidement dirigés vers la solution clé en main de MyBeezBox, ce qui nous a fait gagner un temps incroyable. La seconde problématique concerne la production et l’adaptation des plats gastronomiques à la vente à emporter. Jérome Banctel a effectué un grand travail afin de proposer une offre à la fois simple à réchauffer, mais de qualité. Pour finir, la livraison représente le plus gros souci logistique à gérer. La Réserve est un palace parisien reconnu, nous essayons donc de maîtriser au maximum les prestations, mais parfois, il arrive qu’il y ait de petits loupés lorsque l’on passe par un tiers. Pour l’anecdote, la première semaine, je faisais moi-même toutes les livraisons, mais j’ai rapidement constaté que ce n’était pas réalisable. 

Comment votre activité de click and collect a-t-elle évolué avec le temps ?

Ça a marché dès le début. Depuis que nous avons lancé le click and collect, nous réalisons en moyenne 80 couverts par jour avec des pics qui montent parfois à 200 couverts le week-end. L’offre n’a néanmoins pas évolué, car depuis son lancement, nous savions ce que nous désirions proposer. Néanmoins, nous constatons une augmentation de nos ventes depuis mai 2020. 

Pourquoi avoir choisi la solution MyBeezBox ?

Après présentation, nous avons déterminé que cette solution répondait à de nombreux problèmes au niveau de la commercialisation, gestion des données ou encore traitement de la commande. L’accompagnement proposé par MyBeezBox a également confirmé notre choix. L’équipe est très professionnelle et au-delà de leur réactivité, nous avons bénéficié de propositions d’ajustement sur la programmation de la boutique en ligne. À ce jour, nous réfléchissons à faire évoluer notre partenariat en incluant les bons cadeaux. 

Continuerez-vous cette activité une fois que les restaurants rouvriront ?

À priori, nous allons continuer de façon ponctuelle. Cette offre à emporter premium répond à une demande pour des occasions telles que Noël, Pâques, la Saint-Valentin ou encore la fête des Mères. Il est cependant difficile de se projeter dans une offre quotidienne.

Quel conseil donneriez-vous à un chef qui souhaite se lancer dans le click and collect ?

Je lui conseillerais de garder la signature de son offre culinaire. Si un chef se lance dans la vente à emporter, je pense qu’il ne doit pas se contenter d’une demi-offre, mais travailler sa signature. Pour nous, cela a été une force. Il est nécessaire de garder sa singularité et de ne pas s’éparpiller. Lorsqu’un client va au restaurant, il cherche une expérience. Il en va de même pour le click and collect premium qui nécessite un certain budget. 


Pratiques | Lien vers MyBeezBox | Lien vers La Réserve

Photographie | La Réserve at Home

Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page