Où manger près de la gare Montparnasse ? 15 adresses sélectionnées par Atabula

Un petit peu de temps avant de prendre le train pour Rennes, Bordeaux ou Hendaye et comme une envie de bien manger. Si les gares parisiennes montent en gamme côté restauration, il n’en reste pas moins que l’envie de sortir des rails et se régaler en quelques minutes ou plus est tout à fait possible. Atabula a sélectionné ce qu’il se fait de mieux à proximité de la gare Montparnasse.


Anicia

6 minutes à pied (550m)

Lentille verte du Puy, limousine des Monts-du-Velay, fromage de vache aux artisous… Dans un décor chaleureux et épuré, le chef François Gagnaire offre à la scène parisienne une carte inspirée de sa Haute-Loire natale. Anicia, du nom latin de l’ancienne ville romaine du Puy-en-Velay ainsi que de la lentille verte du Puy, première légumineuse AOP, se compose d’une salle principale de 37 couverts, ainsi que d’une épicerie-bibliothèque. Véritable lieu de vie, l’établissement récompensé d’une assiette Michelin a également rejoint le label Écotable. Au déjeuner, la formule entrée-plat-dessert est au prix de 39€.

97 rue du Cherche Midi, 75006 | 01 43 35 41 50 | Site internet


Bistrot Augustin

8 minutes à pied (600m)

Quasi de veau, pièce de bœuf aux échalotes, filet de bar rôti ou cabillaud à la plancha… le restaurant Augustin porte bien son titre de Café & Bistrot inscrit sur la devanture. On sert du matin au soir dans cette adresse de la rue Daguerre des classiques du genre, mitonnés par le chef Vincent Deyres. L’enseigne, acquise en 2020 par le chef Guy Martin, propose un menu en trois temps à 39€. La salle intérieure, reconnaissable par son carrelage en damier noir et blanc, accueille artistes, politiques et autres célébrités installées ou simplement de passage dans l’une des rue les plus gastronomiques du 14e arrondissement… voire de la capitale. 

79 Rue Daguerre, 75014 | 01 43 21 92 29 | Site internet


Bistrotters

13 minutes à pied (1,1km)

Néo-bistrot depuis 2012, Bistrotters a été adoubé par la critique et sa réputation ne fléchit pas. À la fois traditionnelle et ouverte sur le monde, la carte promène le mangeur entre foie gras, chutney d’ananas, oignons confits; déclinaison de légumes de saison, falafels, sauce yaourt ou encore pain perdu, caramel au beurre salé et chocolat craquant. Compter 33€ le menu entrée, plat, dessert.

9 Rue Decrès, 75014 | 01 45 45 58 59 | Site internet


Colorova

6 minutes à pied (500m)

Plus qu’un simple salon de thé, Colorova détonne avec son menu déjeuner vendu 28€. Aux dernières nouvelles, on y trouvait entre autres un granité de chou-fleur accompagné d’un œuf mollet, de melon, de pastèque et arrosé d’une émulsion balsamique ou encore cet alléchant « César en salade » et sa volaille farcie, œuf mimosa, sauce anchois, pain en croûte et parmesan. Une cuisine à la fois légère et forte en gueule. L’établissement est renommé pour son brunch servi les samedis et dimanches.

47 Rue de l’Abbé Grégoire, 75006 | 01 45 44 67 56 | Site internet


La Cagouille

6 minutes à pied (450m)

Encore une institution que cette Cagouille, depuis longtemps érigée en temple du poisson mais aussi du cognac. Ouverte en 1981, la table anciennement installée rue Daguerre propose calamars à l’ail sautés dans leur encre, escalope de truite de mer et sa sauce cresson ou encore une sélection d’huîtres d’Oléron signée David Hervé. Une ode à l’iode sans fioritures portée par une cave bien connue des amateurs de grands crus. Côté prix, tout dépendra de votre faim et des produits et breuvages choisis. Les sages s’en sortiront pour 35€, mais ce ne sont pas les tentations qui manquent sur la place Constantin Brancusi…

10 Place Constantin Brancusi, 75014 | 01 43 22 09 01 | Site internet


La Toque Cuivrée

À l’intérieur de la gare

Envie de sucré ? Petite boutique nichée au cœur de la gare, La Toque Cuivrée a fait du cannelé sa spécialité qu’elle décline sous plusieurs formes. De la verrine au sirop de rhum, en passant par le cône de 15 bouchées à sa pâte à tartiner. Compter entre 0,40€ et 0,70€ l’unité ou 10€ pour un ballotin de 20 douceurs. Cette maison fondée dans les années 1980 par Bernard Lussaut dans la région Bordelaise mise sur un rapport qualité-prix alléchant.

Gare Montparnasse, niveau 1, 75015 | 06 21 98 97 63 | Site internet


Le Petit Sommelier de Paris 

5 minutes à pied (350m)

Le Petit Sommelier, c’est l’alliance d’un bistrot parisien traditionnel et d’un restaurant qui vit dans l’air du temps, avec une cuisine fraîche escortée d’une carte des vins riches de plus de 750 références. Cet établissement est piloté par Pierre Vila Palleja, ancien sommelier aux Ritz, Crillon et Lasserre. Aux fourneaux, le chef Paul Arthur Berlan (demi-finaliste Top Chef 2011 qui a fait ses classes avec Franck Putelat, Michel Sarran et Yannick Alléno) délivre un menu-carte de saison. Compter environ 40€. 

49 avenue du Maine, 75014 | 01 43 20 95 66 | Site internet


Le 28 

7 minutes à pied (550m)

Dans la grande enceinte de Ferrandi se tient le 28 (numéro auquel l’établissement qui forme des centaines de cuisiniers, pâtissiers et boulangers chaque année se dresse dans la rue de l’Abbé Grégoire). Par périodes, l’école ouvre ses portes à une poignée de clients ayant réussi à obtenir une réservation sur le site internet. L’occasion pour les jeunes étudiants de faire leurs armes sous la houlette de chefs formateurs référents et, pour les apprentis, de s’exercer au contact de clients. Compter 39€ au déjeuner et 49€ au dîner pour un menu qui évolue quotidiennement selon des thèmes. 

28 Rue de l’Abbé Grégoire, 75006 | 01 49 54 28 00 | Site internet


L’Opportun 

3 minutes à pied (250m)

Ce n’est plus Serge Alzérat mais sa fille, Morgane, qui préside aux destinées de cette institution du quartier du Montparnasse qu’affectionnait Jacques Chirac. Situé à trois minutes à pied de la gare, cet authentique bouchon lyonnais ravira les amateurs du genre. Au programme : quenelle de brochet, onglet de bœuf aux échalotes, salade de peaux de canard, île flottante, crème brûlée, Paris-Brest… Du plaisir à l’état pur. À la carte, les prix oscillent entre 6 et 8€ pour les entrées, 20 et 28€ pour les plats et les desserts sont vendus 6€. 

62 Boulevard Edgar Quinet, 75014 | 01 43 20 26 89 | Site internet


Mosuke 

7 minutes à pied (500m)

Installé depuis peu en lieu et place de l’ex-table Cobéa, Mory Sacko, participant de la saison 11 de Top Chef, a décroché en seulement quatre mois d’activité une première étoile dans le guide Michelin 2021. À seulement 28 ans, le chef passé par les fourneaux du Royal Monceau, du Shangri-La (sous la direction de Christophe Moret) et du Mandarin Oriental, où il devint sous-chef, pratique une cuisine inspirée par sa passion du Japon et ses origines maliennes. En témoignent l’ananas, shiso, bissap ou encore la sole en feuille de bananier, attiéké, togarashi shichimi, livèche.

11 Rue Raymond Losserand, 75014 | 01 43 20 21 39 | Site internet


Pilgrim 

6 minutes à pied (500m)

Pilgrim, c’est la deuxième adresse étoilée d’Hideki Nishi, également propriétaire de Neige d’été (15e arr.). Depuis janvier 2021, c’est la cheffe Yurika Kitano qui dirige les cuisines du restaurant et propose des assiettes à mi-chemin entre le Japon et l’Europe tel que ce pluma de cochon ibérique, grillé au charbon de bois nippon, asperge blanche, orange. Pendant le confinement, Raamin Samiyi, chef pâtissier du restaurant, s’est quant à lui illustré par ses donuts à la carotte, au thé vert ou encore à l’huile d’olive et lavande. Un menu à 45€ est disponible au déjeuner et à 100€ au dîner. 

8 Rue Nicolas Charlet, 75015 | 01 40 29 09 71 | Site internet


Quinsou

7 minutes à pied (600m)

Antonin Bonnet a élu domicile dans la rue de l’Abbé Grégoire avec son adresse étoilée Quinsou, d’abord, puis plus récemment avec la Boucherie Grégoire. L’ancien chef du Sergent Recruteur (4e arr. de Paris) a pensé ce restaurant où il livre sa vision épurée et artistique de la cuisine. Assis sur les banquettes beiges, on voit par exemple ce soir-là défiler un menu unique sur la table en bois clair. Une alliance chinchard, concombre, estragon ; un joli tronçon de queue de lotte ou encore une volaille savamment sourcée (l’adresse bouchère à deux pas oblige). Compter 54€ au déjeuner et 78€ au dîner.

33 Rue de l’Abbé Grégoire, 75006 | 01 42 22 66 09 | Site internet


Sauvage 

9 minutes à pied (750m)

Le restaurant-bar à vin Sauvage, élu meilleur Sophistroquet Guide 2019 par le Fooding, prend place entre les côtés pair et impair de la rue du Cherche-Midi. Sébastien Leroy, fils d’agriculteur et élève des Beaux-Arts, enrichit sa cave de belles bouteilles et de vins de producteurs, notamment alsaciens. Compter entre 5 et 25 € pour une assiette composée, par exemple, de cocotte de légumes de saison, sauce tomate-poivron ; thon rouge cru à la framboise, ou d’une joue de bœuf façon pot-au-feu, avec aubergine cuite à la vapeur et sautée au soja. 

55 et 60 rue du Cherche Midi, 75006 | 01 42 22 17 30 | Site internet


Toritcho

3 minutes à pied (190m)

En quête d’un authentique restaurant de sushis, vous frappez à la bonne porte. Cette adresse discrète séduit les amoureux de l’éternel nippon avec sa carte courte qui fait la part belle à une sélection de poissons finement sélectionnés par ses propriétaires. Le savoir-faire, reconnu de longue date par la clientèle du quartier, fait le reste. Un plaisir simple accessible pour une vingtaine d’euros par personne.

47 Rue du Montparnasse, 75014 | 01 43 21 29 97 | Site internet


Wadja

6 minutes à pied (500m)

Du nom de ses fondateurs polonais « WADJA », ce refuge bien connu des artistes impécunieux de Montparnasse délivre une cuisine française dans un bistrot traditionnel. Après avoir perdu de sa superbe, depuis mai 1997, le Wadja s’épanouit sous la houlette de Denise Laguay, désireuse de lui redonner son charme d’antan. Au menu, carpaccio de poulpe à 10€, ris de veau croustillant (27€) ou encore côte de bœuf simmental et ses 800g de pommes de terre nouvelles sautées (52€). Les menus oscillent quant à eux de 22 à 36€.

10 rue de la Grande Chaumière, 75006 | 01 46 33 02 02 | Site internet


Sur le même sujet20 adresses où manger près de la gare de Lyon en 2020 | 20 adresses où manger près de la gare du Nord en 2020

Photographie | DR

Auteurs | Eva Chappert-Gaujal, Louis Jeudi et Léandre Mage

Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page