Top Chef : par solidarité avec je ne sais qui, ne lisez surtout pas ce billet d’humeur

C’est quand même ballot que la finale de la douzième saison de Top Chef tombe le jour de la réouverture des restaurants (à l’intérieur). Car entre suivre le combat parfaitement calibré entre Sarah et Mohamed (ce dernier remportant la partie !), et s’attabler en dehors de chez soi, il fallait choisir. Top Chef, ce n’est pas un match de l’équipe de France en phase finale de Coupe de monde qui se vit collectivement devant une bonne pizza et un écran géant dans une salle de restaurant. 

Serait-ce alors un crime de lèse-majesté que de préférer rester chez soi (quitte à se faire livrer d’ailleurs…) et ne pas contribuer au redressement de l’économie culinaire nationale ? C’est semble-t-il la position des jurés de l’émission. Hélène Darroze, Michel Sarran, Philippe Etchebest et Paul Pairet se sont fendus d’une petite vidéo où ils expliquent, sans ambiguïté, qu’il ne fallait pas regarder l’émission hier soir. Priorité au restaurant, point barre. En quelque sorte, il fallait dédoubler le concept de téléréalité : oublier la télé ; priorité à la réalité. Mais la vérité est à l’exact opposé. 

Certains y verront un bel acte confraternel, relativisant l’intérêt de la finale pour se concentrer sur l’économie « réelle ». D’autres, la majorité espérons-le, y décèleront surtout un bel acte de communication : avec la complicité de la production, les acteurs de ce programme bien ficelé appellent à ne pas regarder leur propre émission, avec une conviction qui force le respect. Le spectateur, tel un enfant, fera en réalité le contraire, avec une jouissance encore plus grande grâce à cette pseudo-culpabilité de ne pas écouter ceux-là mêmes qu’il va admirer pour une dernière soirée. 

Jusqu’au bout, Top Chef aura marketé à merveille son discours et ses images, ciselé le montage pour porter au pinacle le suspense. Avec cette dernière parodie, la production de Top Chef a au moins eu le mérite de rappeler que Top Chef ne restera toujours qu’une simple émission de téléréalité dans laquelle il y a un casting, un scénario écrit bien en amont des événements, et une communication savamment huilée. La réalité de la télévision, ni plus ni moins.


Sur le même sujetLien vers tous les articles « Opinion »

Photographie | DR

Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page