Restauration parisienne et voisinage : scènes de ménage post-Covid dans un couple en souffrance

Il y a les seaux d’eau jetés par les fenêtres, les œufs parfois envoyés par les riverains sur des terrasses un peu trop bruyantes ou encore des voisins photographiant une équipe ou des clients bruyants en fin de service… Pour la restauration parisienne, les altercations avec le voisinage sont devenues monnaie courante, presque obligatoires. Analyse de ce sempiternel phénomène qui risque d’empirer après huit mois de fermeture et le grand retour des terrasses éphémères | Article réservé aux abonnés Atabula
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.
Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page