Le passe sanitaire signe-t-il la fin de l’anonymat des inspecteurs Michelin et des critiques culinaires ?

Avec l’obligation du passe sanitaire au restaurant à partir du mois d’août, il devient impossible d’user d’un pseudonyme pour réserver sa table. Un dilemme pour les inspecteurs du guide Michelin et ce qu’il reste de la critique culinaire qui jonglent avec des identités d’emprunt. Le passe sanitaire signerait-il le coup de grâce de l’anonymat ? Pas si simple | Article réservé aux abonnés
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.
Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page