La Comète (Saint-Lunaire, 35)

A A A A

Comète spontanée à portée de fourchette

La notation d’Atabula va de 1A à 5A.

Les notations 1A et 2A correspondent à un « coup de gueule » ; 4A et 5A valent un véritable coup de coeur d’Atabula.

Pour la notation, sont pris en compte de multiples critères (assiettes, service, ambiance, etc.). Mais, surtout, sont appréciés la cohérence et le plaisir global de la table. 

Aucune note n’est parfaite, aucun jugement n’est incontestable ; derrière le semblant d’objectivité de la note demeure la subjectivité d’un palais et d’un instant ; à chaque mangeur de se faire son avisvoilà bien l’essentiel.


Dans la famille des chefs qui ont quitté les grandes maisons parisiennes pour voir si l’air était plus frais (et plus respirable) ailleurs, voilà Victor Nicolas. Passé par de belles maisons parisiennes (dont le Clarence de Christophe Pelé), le voilà oeuvrant dans sa Comète à la déco scandinave minimaliste, bois clair à l’abordage du sol à la table, cuisine ouverte, belles quilles « nature » et propositions culinaires à petits prix mais qui promettent de grande émotions. 

La formule déjeuner à 18€ (e/p ou p/d) ou celle à 23€ (e/p/d) relève du cadeau avec, ce jour-là, une entrée « Moules, gnocchis, origan » qui marie à merveille le maritime et le terrestre, l’aérien et le solide. Un démarrage de repas déroutant de douce gourmandise et de subtilité dans les goûts et les textures. Suit la « Volaille Cou Nu, chou pointu, béarnaise » qui fait le job du plat classique mais délicieux. Enfin, la « Meringue, crème légère à la vanille, fruits rouges » termine le repas sur une généreuse note sucrée et colorée. Le soir, Victor Nicolas, seul en cuisine, supprime le menu et n’envoie que quelques plats à la carte. 

Chez Comète, qui qualifie sur son site Internet sa cuisine de « saisonnière et spontanée », on ne fait qu’à manger mais on le fait bien. Nulle démonstration inutile, nulle volonté d’en faire plus qu’il n’en faut pour sustenter le client qui se régale de bout en bout. Et quand tout cela se fait avec simplicité, précision et élégance, alors il est évident que Comète est une grande table. Ce n’est pas à Paris mais à Saint-Lunaire. Ce n’est pas le bout du monde non plus. 


L’une des deux salles du restaurant
Moules, gnocchis, origan
Volaille Cou Nu, chou pointu, béarnaise
Meringue, crème légère à la vanille, fruits rouges

Date | Juillet 2021

Plats – Moules, gnocchis, origan ; Volaille Cou Nu, chou pointu, béarnaise ; Maquereau snacké ou maigre de ligne confit, tomates rôties et fenouil braisé, beurre blanc ; Meringue, crème légère à la vanille, fruits rouges

Tarifs – Formule déjeuner à 18€ (e/p ou p/d) ou à 23€ (e/p/d) ; le soir, plat à la carte à prix très corrects

Le plus – Le cadre et la cuisine jouent exactement la même partition : ils sont, d’un côté, parfaitement dans la tendance (minimalisme, esthétique, harmonie) et, de l’autre, on sent comme une évidente sincérité du propos et de la démarche globale. 

Le moins – Forcément, quand c’est bon comme ça, on a envie de goûter plus de plats, de demander au chef d’en faire un peu plus, de monter dans les tours… Mais non, il faut se contenter de cette offre minimaliste et… C’est très bien comme ça. 

Service – Adorable, simple, en jean-basket, rapide et précis. 

Déco – Simple donc. Tables en bois, joli parquet dans la première salle, carrelage dans l’autre, agréable table à l’écart face à la cuisine ouverte ; jeux de société à disposition. Comme à la maison. 

Autre – Quelques chambres à louer à l’étage. Le combo parfait pour quelques jours à Saint-Lunaire qui ne se trouve qu’à quelques kilomètres de Dinard et de Saint-Malo. Et de Comète, la mer ne se trouve qu’à une centaine de mètres. 

Pratique – 35 rue de la Grève, Saint-Lunaire (35) | Ouvert du mardi au dimanche (juillet, août, vacances scolaires) ; du jeudi au dimanche le reste de l’année ; le dimanche, ouvert de 12h à 15h | 02 23 18 15 99 ou par mail : contact@cometesaintlunaire.comLien vers le site Internet


Retrouvez l’ensemble des critiques de table dans la rubrique Atabul’à table

Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page