Boris Coridian : « Avec le micro et le réchaud, la Grande Scène doit révéler l’identité personnelle et culinaire d’un chef »

Depuis 2015, Boris Coridian, fondateur de l’agence Les Digitalistes et ex-journaliste, intervient sur le festival Omnivore, d’abord en animant l’éphémère scène Street-Food, puis la scène « Avant Garde » avant de s’imposer, à partir de 2017, sur la « Grande Scène ». Évolution du festival, déménagement au Parc Floral, changement de calendrier, préparation, rôle sur scène, anecdotes : grand entretien | Article réservé aux abonnés
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.
Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page