Portrait | Marie-Pierre Troisgros, la part féminine

Depuis plusieurs générations, l’histoire Troisgros se conjugue au masculin. Jean, Pierre, Michel, César, Léo… À croire qu’il n’y aurait aucune part féminine dans le succès familial. ‘Faux’ hurleront celles et ceux qui savent que, en coulisses, s’active une femme hors norme, clé de voûte d’une maison pas si masculine que ça. Portrait de Marie-Pierre Troisgros, scénographe du Bois sans Feuilles | Article réservé aux abonnés
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.
Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page