Bocuse d’Or : concours ringard ou moderne ?

Fondé en 1987 à Lyon par Paul Bocuse et les organisateurs du salon des métiers de bouche devenu le Sirha, le Bocuse d’Or est désormais un concours bien établi. Au risque de devenir ringard ? En se penchant sur son évolution depuis sa création, en interrogeant chefs et fins connaisseurs du « Bocuse », Atabula a enquêté sur les forces, les faiblesses et les paradoxes de cette compétition hors normes | Article réservé aux abonnés
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.
Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page