CHEFS FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER #3 I Raphael Haasz (Colombie) : « Quand on attrape le syndrome du voyage, il est difficile de rentrer »

Depuis une dizaine d’années, le féru de voyage Raphael Haasz s’est frayé une place au sein de la scène sucrée colombienne. Grâce à des inspirations puisées dans ses trois pays de prédilections (la France, la Colombie et les États-Unis), celui qui a fait ses classes auprès de Pierre Gagnaire et de Daniel Boulud a su conquérir le palais parfois difficile des Bogotanais | Article réservé aux abonnés
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.
Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page