Nicolas Decherchi, chef de l’Oasis, à propos de la fermeture définitive du restaurant : « Nous sommes jetés comme un vulgaire masque à la poubelle au nom d’un prétendu manque de rentabilité »

C’est une institution qui tourne le dos à son passé gastronomique. Longtemps triplement étoilé à l’époque de Louis Outhier, puis sans aucune étoile depuis 2020, l’Oasis a fermé définitivement ses portes. Il y a quelques jours, le chef actuel, Nicolas Decherchi, et sa brigade ont appris que le restaurant ne rouvrira pas ses portes. Place à un salon de thé. Pour Nicolas Decherchi, sous le choc, il s’agit d’une double trahison, pour l’histoire du lieu et pour le travail réalisé par les équipes. Entretien | Article réservé aux abonnés
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.
Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page