Une pizzeria robotisée ouvre ses portes à Paris

Après sept années de recherche et cinq brevets déposés, le restaurant Pazzi a ouvert sa « Pazziria » lundi 5 juillet 2021, un établissement 2.0 situé à Beaubourg, dont les pizzas sont élaborées par des robots.

Appel à candidatures pour le projet Rennes Place des Lices

En plein coeur de Rennes, près du Marché des Lices et du Couvent des Jacobins, un nouveau projet dans l’esprit d’un food court verra le jour en 2023. L’exploitant Suitcase Hospitality se met en quête des meilleurs artisans des métiers de bouche et lance pour cela un appel à candidatures.

Justin Schmitt quitte Le Laurent (Paris) et se projette du côté de Monaco

Julien Schmitt va quitter Le Laurent (8e arr. de Paris) pour se consacrer à un projet de restaurant du côté de Monaco. Actuellement en jeu, la concession de la table de la rue Gabriel est au cœur d’une lutte acharnée entre plusieurs groupes | Article réservé aux abonnés

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Une startup, un business model : Emkipop, le bâtonnet glacé haute couture

Issus de l’univers du conseil en management, Emeline Lallemand et Guillaume Bacqueville se sont lancés dans l’univers de la glace en 2016 en fondant Emkipop. Dans les années à venir, ils ambitionnent de devenir la référence du bâtonnet glacé de qualité et s’en donnent les moyens | Article réservé aux abonnés

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Réouverture : sous les parasols, la crise ?

Depuis le début de la pandémie, les pouvoirs publics sont largement intervenus pour soutenir un secteur obligé de suspendre une grande partie de son activité pendant de longs mois. Momentanément soulagés par la réouverture, les professionnels n’en demeurent pas moins inquiets pour l’avenir. Et si le pire était à venir pour la restauration française ? | Article réservé aux abonnés

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.