DÉCRYPTAGE

Liberté individuelle, ‘restaurant soupape’, foodporn et hamburger : la cuisine doit rester frondeuse et transgressive

Nos choix alimentaires n’ont jamais été aussi complexes car ils sont plus que jamais politiques et politisés, donc culpabilisants si l’on s’écarte de la ‘norme’ sociale. Pourtant, la cuisine et le restaurant ne peuvent rester désirables que s’ils savent maintenir un large espace de liberté, dans lequel la transgression a le bon goût de l’interdit / Cet article est un extrait du livre blanc « Comment la restauration va muter après la crise du Covid-19 en France » / Article réservé aux abonnés ATABULA+

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Fréquentation des restaurants : la grande leçon parisienne

Il y a Jean qui rit et Jean qui pleure. Dans un Paris vidé de ses touristes et tremblant de peur en attendant un automne incertain, la restauration de la capitale fait un double grand écart, entre ceux qui ont rouvert et ceux qui sont fermés, mais surtout entre ceux qui braillent sur une clientèle disparue et les autres qui gloussent devant leur salle remplie. La crise du Covid-19 aura eu au moins une vertu : celle de rappeler violemment les fondamentaux du métier. Analyse / Article réservé aux abonnés ATABULA+

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Diversifier ses activités, un enjeu crucial à l’heure de la crise : entretien avec Côme de Cherisey

L’ancien patron du Gault&Millau plaide pour un nouveau modèle économique plus diversifié pour survivre à la crise et se projeter dans la restauration post-covid / Article réservé aux abonnés ATABULA +

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Créer un ministère du tourisme (et de la restauration) : la proposition de Gilles Goujon à Emmanuel Macron

Alors que le remaniement ministériel se profile, l’homme de Fontjoncouse a remis le couvert et s’est fendu d’une lettre adressée à Emmanuel Macron. Sera-t-il entendu ?

Accord Axa – Stéphane Manigold : la grande trahison

Mardi 24 juin, le restaurateur Stéphane Manigold a signé un accord avec son assureur Axa concernant la prise en charge de ses pertes d’exploitation. En première instance, il avait pourtant fait plier la compagnie d’assurance et il expliquait à tout le monde qu’il était sûr de son bon droit. Alors pourquoi a-t-il retourné sa veste ? Et, surtout, quelles sont les conséquences pour tous ceux qui voyaient dans ce procès leur planche de salut ?