DÉCRYPTAGE

Top Chef : par solidarité avec je ne sais qui, ne lisez surtout pas ce billet d’humeur

Que fallait-il penser de l’appel d’Hélène Darroze, de Michel Sarran, de Philippe Etchebest et de Paul Pairet à ne pas regarder la finale de Top Chef ? Un acte de solidarité pour les restaurants qui rouvraient leurs portes ou de la communication pur sucre ?

Réouverture des restaurants : 10 raisons d’être optimiste

« Le monde d’avant et le monde d’après », combien de fois en a-t-on parlé pour exprimer nos envies de lendemains meilleurs ? Dans le secteur de la restauration, ce monde d’après prend corps et vie ce mercredi 9 juin avec la réouverture généralisée des tables françaises. Face aux multiples inconnues, voire inquiétudes, répétées à outrance un peu partout, Atabula a listé 10 raisons d’être optimiste.

Alain Ducasse se positionne au Ritz et énerve fortement la Dorchester Collection

Un déjeuner au Ritz, des projets place Vendôme, des tensions avec la Dorchester Collection, une politique de la terre brûlée et un acteur central : Alain Ducasse | Article réservé aux abonnés

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Laurent Taïeb : « Ne me parlez pas de restaurants mais de lieux de vie »

Alors qu’il s’apprête à ouvrir dans les prochains mois le Grand Hôtel de la Poste et les Tours Duo à Paris, l’homme d’affaires Laurent Taïeb (Le Kong, Café du Trésor, Bon, Lô Sushi…) s’exprime dans Atabula pour parler du lien étroit entre hôtellerie et restauration. Et plaide pour une loi pourboire sans laquelle il estime que le monde de la restauration chutera dramatiquement | Article réservé aux abonnés

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Réouverture : la créativité des chefs sera-t-elle au rendez-vous ?

Après plusieurs mois sans contact avec la clientèle, sans lien direct avec les producteurs, sans avoir eu besoin de penser une carte complète, comment les chefs abordent-ils la création de leurs nouveaux menus ? Qu’ils favorisent prise de risque ou conservatisme, les professionnels de la restauration sont loin de s’avouer vaincus par ces sept mois d’inactivité | Article réservé aux abonnés

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.