DÉCRYPTAGE

Derrière les chefs multi-étoilés, la nouvelle garde prend ses marques à Annecy

Dossier “Spécial Montagne” #1 – La ville d’Annecy se rêve en Saint-Sebastien à la française, et s’en rapproche doucement…

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Le Quellec, Hache, Pégouret, Solivérès… : après le Michelin, les patrons reprennent le pouvoir et font valser les chefs

En quelques semaines, le Michelin a sorti les muscles et les patrons se mettent à appliquer avec force le principe de réalité : les chefs paient le prix fort !

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Potentiel gustatif, diversité et locavorisme : quand l’eau minérale séduit les chefs

À l’heure du locavorisme, la diversité gustative des eaux minérales est un atout pour les chefs.

Bocuse d’or : Comment mettre fin à la disette française ?

Depuis 2013, la France n’a plus accédé au podium du Bocuse d’or. La faute à un retard de professionnalisation, à un manque de remise en question mais également de soutien populaire et politique.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Bocuse d’or : comment les Scandinaves ont mis la main sur le concours

La Norvège, le Danemark et la Suède n’ont jamais manqué le podium du Bocuse d’or depuis le début des années 90. Pour ces pays, le concours a été un formidable moyen pour valoriser leur gastronomie et leurs produits.