DÉCRYPTAGE

Après le lifting verbal, place au changement visuel : nouvelle ère communicationnelle (et nouveaux projets) pour Christophe Michalak

Il y a eu le prodige du Plaza Athénée, le champion du monde de pâtisserie…

Quand Taillevent se réveille (enfin)

Carte 100% renouvelée, gestes en salle plus nombreux mais moins techniques, réflexion autour du lancement d’un bar… Zoom sur le Taillevent 2018 avec Antoine Pétrus, (directeur général de l’établissement) et David Bizet (nouveau chef de cuisine).

Antoine Pétrus et David Bizet : la bataille d’égo a déjà démarré chez Taillevent

C’est fou comme une photo peut en dire long sur la nature et l’avenir d’une relation. Prenons celle qui représente Antoine Pétrus et David Bizet dont l’objectif est de montrer le nouveau couple à la tête du restaurant parisien. Ce cliché, parfaitement mis en scène, montre que le véritable chef de Taillevent n’est pas forcément celui auquel on pense. Alors même que l’ère Bizet démarre tout juste, la bataille d’égo a déjà démarré.

Accords mets et vins : le restaurant vote blanc

Si vous aimez les vins rouges, fuyez les accords mets et vins ! La mode est au blanc, et ça ne changera pas de sitôt. Certes, dans les menus à rallonge, vous aurez peut-être le loisir de goûter une bière, un saké, un cocktail ou un rosé dans un verre noir pour vous surprendre, mais, toujours, le blanc s’imposera comme l’hôte parfait de votre repas. Le rouge ? Un petit verre sur la viande et puis s’en va. Pourquoi donc un tel ostracisme à l’heure de la diversité bacchique ? Tentative de réponse avec quelques pointures de la sommellerie.

Julien Duboué ou le futur roi de Paris

Nous devons faire ici notre mea culpa. Bien sûr, nous avons pu goûter et apprécier…