Baguette à 29 centimes d’euro : un coup de pute pour un coup de maitre signé Michel-Edouard Leclerc

Inutile de s’attarder sur la question de la juste rémunération des producteurs et intermédiaires dont le labeur débouche sur une triste baguette vendue 29 centimes d’euro dans les magasins de Michel-Edouard Leclerc. Cherchons plutôt à comprendre pourquoi Michel-Edouard Leclerc communique sur un tel tarif à un tel moment.

Disparitions, Michelin, Covid : les 20 articles les plus lus sur Atabula en 2021

Incontestablement, la mort attire. Ou fait lire. Sur les 20 articles les plus lus sur Atabula l’année dernière, parmi les quelque 500 articles publiés, quatre concernent des disparitions. Goût du morbide, empathie profonde ou simple souci d’information, c’est selon. Autres sujets d’intérêt : l’arrivée de Glenn Viel dans le jury de l’émission Top Chef, les grandes dates du Covid-19, les suppressions d’étoiles au guide Michelin, le départ de Guillaume Gomez de l’Élysée et les bonnes adresses près de la Gare Montparnasse. Les errements du Ritz et notre grand article sur « les tables qui bougent en France » ont remporté également un vif succès. Voilà donc les 20 articles les plus lus sur Atabula en 2021.

L’humain, espoir et désespoir de la restauration en 2022

L’humain dans le monde de la restauration ? Force centrale et maillon faible du système.

Manger et boire dans les transports : volte-face et abus gouvernemental

Pas facile de contenir le virus, pas toujours facile non plus de comprendre le gouvernement dans sa lutte contre la pandémie. Prenons l’interdiction de consommer des boissons et des aliments dans les trains et, plus largement, dans les transports collectifs. Voilà un exemple qui pousse jusqu’à la caricature la cacophonie politique.

Si tu n’es pas champion du monde de quelque chose à 30 ans, t’as raté ta vie dans le monde de la restauration

La rude France des cuisines d’hier s’est muée en quelques années en magique école des fans. À chaque jour, son prix du meilleur je ne sais quoi, son champion de France de pas grand-chose et, au pays de l’universalisme, son champion du monde de tout et de rien. Ce serait bien que ça change.