Gérald Darmanin : petite phrase, grosse addition et grande vérité

Sans le vouloir, le ministre des comptes publics rappelle la place centrale du restaurant dans la vie des Français.

Qu’un chef propose un repas « gastronomique » à des détenus en prison, où est le problème ?

Un déchainement de violence sur les réseaux sociaux contre Jean-Yves Schillinger, chef doublement étoilé à Colmar. Son tort ? Avoir osé cuisiner dans une prison.

Agriculture, alimentation et Dalida

Ou comment Didier Guillaume, ministre de l’agriculture et de l’alimentation, se fait habiller pour l’hiver

La lettre très personnelle d’Alexandre Mazzia, Cuisinier de l’année Gault&Millau 2019 : « Voilà ce que j’ai envie de dire… »

Mon grand-père était pêcheur sur l’Île de Ré. Il aimait les formules. Il m’en répétait…

Manger face à soi-même : la troublante expérience du miroir au restaurant

Seul à table, avec un miroir en face de soi : Narcisse pas tout à fait dans son assiette.

La sale cuisine d’internet, ou le récit salé de la critique des pseudo-critiques

Repas, désir, foodporn et… téléphone dans la cuvette des toilettes

L’Ambroisie, le temps d’un déjeuner : (très) seul à table

Un déjeuner à l’Ambroisie ? Le rêve. Oui, mais…

J’ai goûté la pizza à 40 euros

A Paris, Bijou propose une pizza facturée 40 euros qui comprend du foie gras, de la caille et des billes de truffe. Le chef, Gennaro Nasti, n’a pas honte de ce tarif XXL dans son restaurant qu’il qualifie de pizzeria gastronomique. À raison ? Verdict. 

Cocorico nombriliste et autistique : les Prix des Grandes Tables du Monde récompensent… les Français !

Le monde ne s’arrêterait-il pas à la France pour les Grandes Tables du Monde ?

Pic, Barbot, Passard et quelques autres : pourquoi ces chefs sont intouchables

Critiquer ouvertement quelques chefs surexposés, Alain Ducasse en tête, est devenu un exercice presque commun, facile, voire consensuel. Depuis quelques années, la presse grand public porte sur eux un regard plus circonstancié et complexe, donc critique. Qui se montre trop s’expose naturellement à la critique ; les rouages médiatiques sont ainsi. Mais, dans le lot de toqués, il y a quelques figures sur lesquelles la critique n’a pas de prise. Ou, disons-le autrement, les critiquer reviendrait à se prendre frontalement un tombereau d’incompréhension, voire plus. Reste à savoir pourquoi.