DOSSIER CHEFS ET POTAGERS

Cultiver son potager : combien ça coûte chef ?

Avoir un potager est un atout hors-norme pour les chefs et les restaurateurs tant pour la qualité des produits que l’image de leur établissement. Mais cela vaut-il vraiment le coup financièrement ? Atabula a mené l’enquête.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Alain Passard : « Tu as entre 20 et 30 saveurs dans le jardin par saison, c’est suffisant pour faire une belle cuisine »

La chose est entendue : Passard rime avec potager. Depuis près de 20 ans, le…

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Mauro Colagreco : « Quand je voyage, je fais de la contrebande de graines »

En 2008, deux ans après l’ouverture du Mirazur, Mauro Colagreco et ses équipes ont décidé…

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Il veut remettre les jardiniers des chefs sur le devant de la scène : entretien avec Lucas Delerry

Valoriser les jardiniers et les potagers, tel est l’objectif de Lucas Delerry

« On peut sans problème comparer la culture d’un légume avec l’élevage d’un animal » : entretien avec Sylvain Picard, le jardinier historique de l’Arpège

Originaire de Moncé-en-Belin près du Mans, Sylvain Picard s’occupe depuis 2002 du premier potager d’Alain…

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

L’indice Chefs et Potagers, par Atabula

L’Indice potager a pour ambition d’en savoir plus sur la place réelle du potager chez…

Potager urbain : une fausse bonne idée ?

Sur le toit du Pullman Tour Eiffel ou sur celui de l’école Ferrandi, les potagers urbains occupent une place de choix. À quelques mètres des cuisines, ils permettent aux chefs de s’approvisionner en produits ultrafrais. Mais entre pollution atmosphérique, contaminations des sols et coût lié à la culture, un jardin en ville est-il toujours une bonne idée ?

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

« Jardins de chefs : histoires et recettes de la graine à l’assiette » : les photos du nouveau livre des éditions Phaidon

De Brooklyn à Laguiole, de l’Italie à l’Australie, portfolio sur les potagers des chefs à travers le monde.

À chaque chef son potager

À travers le monde, les jardins des chefs sont aussi diversifiés que peut l’être la gastronomie. De Menton à Lima en passant par New York et Moscou, les éditeurs de Phaidon retracent dans Jardins de chefs le lien entre la terre et 40 des plus grands chefs du monde.

Joël Thiebault (maraîcher) : « C’est le potager qui va dicter la cuisine du chef »

Est-ce vraiment une bonne idée pour un chef d’avoir son propre potager ? Atabula a posé la question à un homme qui connait aussi bien l’univers des potagers que les besoins des chefs : le maraicher Joël Thiebault.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.