DARK KITCHEN

Découvrez tous nos articles sur le phénomène « dark kitchen »


Dark kitchen : des investissements massifs pour un avenir flou

Dans le sillage des acteurs du delivery, qui ont bénéficié de sommes colossales pour se développer, ceux de la dark kitchen sont aussi portés par des investissements massifs. Les financiers y voient l’opportunité de rendre pérenne un modèle d’alimentation qui semble correspondre aux attentes d’une partie des consommateurs mais peine encore à trouver l’équilibre financier | Article réservé aux abonnés

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Reportage | Dans les cuisines de Küto, nouvelle dark kitchen aux ambitions gastronomiques

David Coulomb rêvait de se lancer dans le traiteur. Avec son associé et gérant de brasseries parisiennes Michael Sanhes, le chef passé par la haute gastronomie a vu ses espoirs douchés par l’arrivée du coronavirus, la fermeture des restaurants et la disparition des événements, quelques mois seulement avant de se lancer. Pour survivre en cette période de crise, le duo a lancé sa dark kitchen, Küto. Atabula est allé découvrir l’envers de ces cuisines souvent cachées, parfois décriées voire critiquées. Reportage | Article réservé aux abonnés

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

« Nous essayons de faire croître nos partenaires exclusifs, préférés et stratégiques » : grand entretien avec Laurent Chhuon-Nougarède, responsable de Deliveroo Editions France

Pour comprendre la dynamique de Deliveroo Editions et tenter de cerner la place des restaurateurs en son sein, Atabula s’est entretenu avec son responsable France, Laurent Chhuon-Nougarède | Article réservé aux abonnés

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

À l’étranger, les dark kitchens gagnent du terrain sans pour autant faire l’unanimité 

L’essor des dark kitchens n’est pas un phénomène propre à l’Hexagone. Ces dernières années et plus particulièrement pendant la crise sanitaire, de nombreuses entreprises chinoises, indiennes, russes ou suédoises saisissent les opportunités financières de ces cuisines 2.0. Des États-Unis à l’Espagne en passant par le Royaume-Uni, comme en France, les cuisines fantômes sont au cœur de divers débats | Article réservé aux abonnés Atabula+

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Sondage | Dark kitchen, une mauvaise image mais une vraie concurrence pour la restauration traditionnelle

La dark kitchen, on ne l’aime pas mais on y croit dur comme fer. Drôle de paradoxe pour cette offre de restauration qui n’a rien pour plaire sur le papier mais qui ne laisse pas indifférent le monde de la restauration. Découvrez les résultats de notre sondage qui montre autant de défiance sur le mode de production que de confiance sur son avenir économique | Article réservé aux abonnés

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.