DOSSIER VILLES FRANCAISES 2019

100 tables recommandées par 30 chefs en France

Les 30 chefs interrogés à l’occasion du Classement Atabula des villes françaises où l’on mange le mieux au restaurant en 2919 ont donné quelques noms de tables à suivre ou des restaurants déjà bien en place dans leur ville. Soit une sélection pointue de 100 tables hautement recommandables.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Les 10 chiffres-clés du Classement Atabula des villes françaises où l’on mange le mieux au restaurant en 2019

Villes oubliées, sans étoile, écarts principaux, records… Voilà les 10 chiffres-clés à retenir du Classement…

Paris (1er) – Bertrand Auboyneau (Le Bistrot Paul Bert) : « Apporter du bonheur au client sans avoir la prétention de lui apprendre la vie »

Le Bistrot Paul Bert, La Cave, L’Ecailler du Bistrot, Le 6 Paul Bert. En 22…

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Lyon (2e) – Joseph Viola (Daniel & Denise) : « Il n’y a pas que la cuisine lyonnaise chez nous, mais une cuisine identitaire, différente, virevoltante, excitante »

Classement 2017 : 2eÉvolution : +1 Les chiffres-clés Michelin – 88 tables sélectionnées, 14 tables…

Nice (4e) – Gaël Tourteaux (Flaveur) : « Les Niçois s’ouvrent doucement à la nouveauté »

Auréolés de deux étoiles Michelin depuis 2018, les frères Gaël et Mickaël Tourteaux représentent aujourd’hui…

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Clermont-Ferrand (5e) – Harry Lester (Le Saint-Eutrope) : « Les Clermontois ont peur du piment »

À Clermont-Ferrand, le chef anglais Harry Lester, adepte du néo-bistrot, s’est imposé comme une valeur…

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Strasbourg (6e) : Cédric Moulot (Le Crocodile) : « Les Strasbourgeois sont de fins gastronomes très attachés à leur patrimoine culinaire »

Fils de restaurateurs lorrains, Cédric Moulot est aujourd’hui à la tête du groupe de restauration…

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Annecy (7e) – Daniel Baratier (L’Auberge sur les Bois) : « La ville a le potentiel pour devenir un véritable pôle culinaire, mais il faudra du temps »

Classement 2017 : Non classé Les chiffres-clés Michelin – 14 tables sélectionnées, deux tables étoilées…

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Aix-en-Provence (8e) – Pierre Reboul (Restaurant Pierre Reboul) : « Malgré nos différences, on a des valeurs communes et un souhait qui est d’aider nos producteurs »

De la Drôme aux Caraïbes en passant par Paris, Pierre Reboul a longtemps vadrouillé avant de s’installer au Château de la Pioline, à Aix-en-Provence en 2016. Seul sur la piste des étoiles depuis cette année, le chef compte sur le savoir-faire de ses producteurs et la fidélité de la clientèle aixoise pour redynamiser le secteur.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Dijon (9e) – William Frachot (Chapeau Rouge) : « Tout va bien, mais on n’en parle pas, c’est incroyablement frustrant ! »

Parisien de naissance mais fervent défenseur de sa ville d’adoption, William Frachot, chef deux étoiles du Chapeau Rouge, se dit incroyablement frustré face à l’indifférence exprimée à l’égard de Dijon.