GRAND ENTRETIEN

Jean-Denis Le Bras, portrait d’un talentueux maître d’œuvre mimétique

Arrêtons de parler, le temps de quelques lignes déconfinées, du Covid-19,  et causons d’un chef…

Six mois pour rebondir #1 – Fanny Rey et Jonathan Wahid : « Il va falloir persister dans ce que nous avons construit »

La crise du coronavirus va marquer les chefs à long terme, mentalement et économiquement. Atabula a choisi d’en suivre trois durant six mois pour observer leur reconstruction. Premier volet avec Fanny Rey et Jonathan Wahid / Article réservé aux abonnés ATABULA+

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Six mois pour rebondir #1 – David Toutain : « Cette période m’a changé et va changer ma cuisine »

Pour les cuisiniers, la crise ne s’arrêtera pas avec le déconfinement, ni même avec la réouverture des restaurants. Ses effets, notamment économiques, ne disparaitront pas du jour au lendemain. Il faudra du temps pour panser la plaie ouverte, et pour penser le restaurant de demain. Atabula a donc décidé de suivre trois chefs, aux profils différents, pendant six mois, pour voir comment ils se reconstruisent et envisagent un futur incertain. Premier chef et premier entretien avec le chef David Toutain / Article réservé aux abonnés ATABULA+

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Yoann Conte : « Je mets entre parenthèses ma table doublement étoilée et je change mon offre culinaire »

Sur les bords du lac d’Annecy, le chef Yoann Conte tire les leçons de cette période de confinement et de fermeture des restaurants. Derrière le pragmatisme économique se cache une véritable envie d’autre chose. Sans renoncer totalement à ses deux étoiles au Michelin, le chef breton entend proposer une autre expérience dans sa grande maison bleue. Entretien.

« La vraie question n’est pas seulement de savoir quand il faut rouvrir les restaurants, mais à quel coût ! » : entretien avec Laurent Fréchet, président de la branche restauration du GNI

Faut-il rouvrir le plus tôt possible, dans quelles conditions économiques, prêt garanti par l’État, état d’esprit des restaurateurs, le poids et le rôle des syndicats ? Le président de la branche restauration du GNI, Laurent Fréchet, dresse un état des lieux plein de bon sens et défend la place des syndicats dans le débat actuel / Article réservé aux abonnés ATABULA+

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.