LES CHRONIQUES AIGRE-DOUX DE JEAN-CLAUDE RIBAUT

Votre table est occupée ! Récit enjoué de la gastronomie sous l’Occupation allemande (1939 – 1945)

Confinement, couvre-feu, laisser-passer, restaurants clandestins, il n’en fallait pas plus pour réveiller en 2021 le cauchemar des années d’Occupation, y compris la délation, sport national à cette époque, qui semble encore conserver des adeptes. Il n’y a rien de comparable, évidemment, entre ces deux moments de notre histoire, sauf si l’on cherche à comprendre comment l’inconscient collectif peut être sollicité sans vergogne pour déterrer vieux fantasmes et autres « fake news ». C’est la raison de cette évocation de la gastronomie sous l’Occupation allemande (1939 – 1945)

Le guide Michelin doit-il recréer des « étoiles blanches » pour éviter le trou noir ?

La confiance du directeur du guide Michelin, Gwendal Poullennec, sur la future sélection du guide 2021 est-elle justifiée au regard du contexte ? Pour le journaliste Jean-Claude Ribaut, elle tranche avec la sagesse de ses ainés.

Vegans contre viandards : à la vie, à la mort, au profit !

Aigre-doux #3 : la chronique engagée du journaliste Jean-Claude Ribaut

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Michelin, Instagram et autres influenceurs : grandeur et décadence du bon goût

Aigre-doux #2 : la chronique engagée du journaliste Jean-Claude Ribaut

Guide Michelin 2019 : Pour que tout change, il faut que rien ne change…

Chaque semaine, Jean-Claude Ribaut pose son regard sur l’actualité de la gastronomie dans sa chronique intitulée Aigre-Doux.