SALLE ET SERVICE

Hotelio Academy : les nouvelles technologies au service de la formation aux métiers de la salle

Avec la fermeture des restaurants, les apprentis du secteur ont dû composer avec le travail à distance pendant la durée du confinement. Pour les aider et penser l’enseignement du futur, la société Hotelio a lancé son application de formation à destination des futurs professionnels des métiers de la salle, mais aussi des particuliers / Article réservé aux abonnés ATABULA+

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Service en salle post-Covid 19 : Gil Galasso plaide pour une grande action concertée

Ce texte a été rédigé par Gil Galasso, Meilleur Ouvrier de France Maître d’hôtel ;…

Une année trois étoiles chez Laurent Petit #2 Thomas Lorival, chef sommelier et responsable de salle : « La troisième étoile peut être un piège pour les équipes »

Responsable de salle et chef sommelier, Thomas Lorival travaille depuis l’été 2016 au Clos des Sens. Il explique les dangers potentiels de la troisième étoile et comment les contourner. Une grande leçon de professionnalisme / Article réservé aux abonnés ATABULA+

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

« Le service en salle est singulier, au même titre qu’un plat qui sort de la tête d’un chef » : entretien avec Hélène Binet

Depuis 2016, à la tête de son média Un Œil en Salle, elle traite comme personne des sujets du service. Entretien avec Hélène Binet, pour comprendre ces métiers, mais aussi leurs problématiques et les enjeux qui les entourent.

Maître d’hôtel, résiste, prouve que tu existes

À l’heure où les plaintes des restaurateurs se multiplient face au manque de personnel dans les métiers du service, vient une question simple. Et si les métiers de la salle n’avaient pas perdu leur identité, poussés par les tout-puissants cuisiniers, jusqu’à se cantonner au rôle de vulgaires porteurs d’assiettes ? Pour comprendre ce phénomène, Atabula est allé à la rencontre de ces passionnés du service qui souhaitent redorer l’image des métiers de la salle en leur donnant une réelle place et une identité forte.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.