Coup de coeur – Palégrié (Corrençon-en-Vercors) : cuisine joyeuse

À Lyon, les clients lui sont tombés dessus comme s’ils venaient de voir le messie…

Étude (Paris) : table de l’entre-deux

Elle est de ses tables dont on entend peu parler. Du genre discrète et efficace, rigoureuse et épurée comme on s’imagine le style japonais. En février 2018, le chef japonais Keisuke Yamagishi y décrochait sa première étoile

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Coup de gueule – Porte Quinze (Bordeaux) : tristesse infinie

Restaurant vide, service absent, cuisine défaillante : Porte Quinze avait tout faux ce soir-là.

Garance (Paris) : l’absolution fermière

On m’a dit : arrive à l’heure ! Rendez-vous rue Saint Dominique. Encore eut-il fallu savoir, qu’aux vœux faciles, l’obéissance n’entend pas se laisser bercer …

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

100 tables recommandées par 30 chefs en France

Les 30 chefs interrogés à l’occasion du Classement Atabula des villes françaises où l’on mange le mieux au restaurant en 2919 ont donné quelques noms de tables à suivre ou des restaurants déjà bien en place dans leur ville. Soit une sélection pointue de 100 tables hautement recommandables.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Coup de gueule… Gros billets pour plates assiettes chez le Joia de Darroze

Joia : plats sans âme et addition douloureuse : un bistrot attrape-nigauds signé Darroze.

Coup de coeur… La table en bois, la salière et le poivrier du Baratin

Authentique le Baratin ? Bien plus que ça encore. Rien n’a changé ici depuis la nuit des temps, et personne ne s’en plaindra. Au contraire.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

La 107, table maîtresse du Grand Café Capucines (Paris)

La géographie fait partie de l’expérience du restaurant. Ici, c’est à la 107 que le climat y est le plus agréable.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Substance (Paris) : orgasme convenu mais bien calibré

#1 – À bouche que veux-tu, la chronique sensuelle de Lisa Camus. Première virée chez…

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Le Panoramic (Tignes) : sur la piste du hautement gastronomique

À 3032 mètres d’altitude, la table de Jean-Michel Bouvier propose une cuisine totalement inattendue dans un tel spot. L’ivresse des sommets n’a jamais été aussi bonne.