COUP DE COEUR – GUEULE

Coup de coeur – Palégrié (Corrençon-en-Vercors) : cuisine joyeuse

À Lyon, les clients lui sont tombés dessus comme s’ils venaient de voir le messie…

Coup de gueule… Gros billets pour plates assiettes chez le Joia de Darroze

Joia : plats sans âme et addition douloureuse : un bistrot attrape-nigauds signé Darroze.

Coup de coeur… La table en bois, la salière et le poivrier du Baratin

Authentique le Baratin ? Bien plus que ça encore. Rien n’a changé ici depuis la nuit des temps, et personne ne s’en plaindra. Au contraire.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Les 25 tables de l’année 2018 selon Atabula

De la table chinoise de Belleville jusqu’au restaurant triplement étoilé : il y en a pour tous les goûts, en France et à l’étranger

Coup de gueule – Cher Thierry Breton, vous ne faites pas honneur à la Bretagne à la gare du Nord

Bara, le concept de Thierry Breton à la Gare du Nord : totalement raté !

Le Chambard (Kaysersberg) : Olivier Nasti, chef ultra-terrestre

Olivier Nasti, un chef qui ne cache pas ses ambitions mais qui conserve une humanité pleine de bon sens et propose une cuisine qui vaut le voyage.

Coup de coeur – La Grande Maison (Bordeaux) : bouleversant Jean-Denis Le Bras

Voilà incontestablement l’une des plus belles tables de France !

Lasserre (Paris) : Le Tirrand éblouissant

Il faudra juger sur la durée, Nicolas Le Tirrand n’étant en place que depuis deux petits mois, mais quand même, on est en droit de se poser la question : à quand la deuxième étoile Michelin ?

Coup de coeur – Le Prince Noir (Lormont) : cuisine hautement humaniste

À Lormont, à quelques encablures de Bordeaux, il y a un Prince au grand coeur et à la belle assiette. Vivien Durand y réalise la cuisine qu’il aime, généreuse, goûteuse, pleine de vie. Une cuisine hautement humaniste.

Coup de coeur – Solides (Toulouse) comme Carlier

Le bougre. Avec sa tignasse, son sourire et son bagout saccadé, Simon Carlier peut voir…