TENDANCES

Vanparys Stephanie Biteau

Laurent Vanparys, foodies haute fréquence chez Kobe Desramauts (In de Wulf)

Ils mangent, et pas qu’un peu. Beaucoup, souvent et très régulièrement dans un ou des restaurants, à un rythme plus ou moins régulier mais soutenu. A leur façon, ces foodies « haute fréquence » réinventent la fidélité à un chef et à une cuisine. Là où le commun des mortels rêve d’y aller ne serait-ce qu’une fois,…

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Suppression de la viande à la carte du Plaza Athénée : un choix lourd de conséquences

Quand le chef Alain Ducasse touche à la viande ou, plutôt, quand il décide de…

Les Français aiment bien manger mais ils sont les plus méfiants de la qualité des produits alimentaires

[ezcol_1fifth] . Les consommateurs français se démarquent de tous les autres par leur attachement à…

Comment les Français « consomment » le restaurant ? Moins souvent, mieux, connectés et en commentant leur repas

Les chiffres de cette étude menée par le Gira Conseil sont à lire avec précaution…

De Singapour à Mexico, l’incroyable succès mondial du « Dîner en blanc »

Né à Paris il y a 26 ans, le « Dîner en blanc » qui rassemble chaque…