TOAST WEEK-END

Inspiration visuelle #11 : Coup de (couvre) feu en cuisine

À couvert ! Ce jeudi, le Premier ministre Jean Castex a annoncé l’extension du couvre-feu à près de la moitié de l’Hexagone, obligeant ainsi près de 40 millions de Français à dire adieu aux dîners au restaurant jusqu’au bout de la nuit. Pour les chefs, quoi de plus burlesque que de voir l’élément qu’ils côtoient au quotidien et qu’ils ont appris à apprivoiser être mis sous cloche ? Pour beaucoup, cette décision résonne comme une obligation de rendre les armes et d’éteindre la flamme. Retour en images sur une ère au cours de laquelle le feu n’avait pas besoin d’être couvert, où la flamme était au contraire vecteur du savoir-faire à la française, de chaleur (humaine) et de partage. Un temps pour le moment révolu que les cuisiniers avaient pris soin de croquer dans le « monde d’avant » | Article réservé aux abonnés

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Livres : la sélection Atabula d’octobre 2020

Premier ouvrage de Victor Mercier, second pour Guillaume Sanchez et énième pour Alain Ducasse : retour sur un mois d’édition gastronomique / Article réservé aux abonnés ATABULA+

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Livres : la sélection Atabula d’avril

De livres d’histoire en essai en passant par un ouvrage sur l’étymologie en cuisine : retour sur les sorties littéraires du mois dernier. Article réservé aux abonnés ATABULA+.

Livres : Gastronomie, culture et culture gastronomique

Si la gastronomie a encore des difficultés à se faire une place parmi les domaines artistiques, elle est incontestablement un fait culturel. Article réservé aux abonnés ATABULA+

Inspiration visuelle #5 : plats en monochrome

Adieu dressages multicolores et fioritures tape-à-l’œil dans l’assiette. Cette semaine, l’équipe d’Atabula a pris le chemin de l’épure et du monochrome. Des assiettes aussi reposantes pour les yeux que salivantes pour les papilles / Article réservé aux abonnés ATABULA+.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.