TRIBUNE

Tribune de Florence Cane : « Pour la survie du magazine YAM »

La directrice de la publication de YAM, Florence Cane, a rédigé une tribune pour sauver son magazine et faire un appel aux abonnements.

Publication d’une lettre ouverte du Collectif des métiers de la restauration à l’initiative d’Olivier Bertrand

À l’initiative d’Olivier Bertrand, Président fondateur du Groupe Bertrand, une lettre ouverte a été envoyée au président de la République et à plusieurs ministres. Elle liste des mesures concrètes pour sauver une partie du secteur de la restauration. Selon Olivier Bertrand, quelque 25% des entreprises du secteur pourraient ne pas résister à la crise actuelle.

Dans le Puy-de-Dôme, les restaurateurs se mettent à nu pour dénoncer le silence des assurances

Pour inciter les assurances à prendre part à l’effort national, les hôteliers, restaurateurs et professionnels du tourisme du Puy-de-Dôme posent nus, une pancarte à la main sur laquelle est inscrit « Assurez-Nus » / Article réservé aux abonnés ATABULA+

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

L’Alliance Slow Food des Cuisiniers attaque le « gratin de la haute gastronomie » et ces moralisateurs maqués avec l’agroalimentaire qui prétendent représenter le monde de la restauration

C’est un communiqué de presse piquant et cinglant qu’a envoyé l’Alliance Slow Food des Cuisiniers ce mardi 27 avril. Dans un ton direct et des mots choisis qui ne laissent planer aucun doute sur le peu d’estime qu’à l’Alliance pour cette « sphère people de la cuisine », ce court texte pose les grands problèmes d’une profession tout autant solidaire que profondément divisée.

Lettre ouverte de l’association Bloom au gouvernement français pour sauvegarder la pêche côtière française

Atabula a décidé de publier la lettre ouverte de l’association Bloom en faveur d’une « petite pêche côtière » . Elle demande au Gouvernement français de prioriser les aides afin d’éviter une faillite de la petite pêche côtière et d’inclure dans toutes les discussions les aides au secteur de la pêche des associations de petits pêcheurs côtiers, des prud’homies, des ONG environnementales et des scientifiques.