24/01/18 - Guide Michelin 2017 : les 40 tables oubliées  – L'an dernier, nous avions établi une sélection de restaurants qui auraient dû selon nous se hisser à une, deux ou trois étoiles / Lire l'article 


24/01/18 - Deux étoiles pour la Tour d’Argent  ? – La vue, le service, la carte des vins, l’assiette et l’histoire d’une maison exceptionnelle qui fait tout depuis quelques années pour redorer le blason de la Tour. Cela devrait pouvoir justifier une deuxième étoile pour le chef Philippe Labbé qui s’est désormais bien installé dans les cuisines perchées du Quai de la Tournelle. La rumeur lui accorde une deuxième étoile cette année. Espérons-le pour la gastronomie française qui a besoin de telles maisons. 


24/01/18 - Le Michelin ne communique pas sur sa journée du 5 février – Contacté par Atabula, la direction du Michelin ne souhaite pas communiquer sur le déroulé de sa conférence de presse de lancement du guide France et sur la soirée qui suivra. Aucune information n'a filtré sur la mise en place de l'hommage qui sera fait à Paul Bocuse.


23/01/18 - Trois étoiles et puis s'en va – Publié le 16 novembre 2010, le guide Michelin Chicago consacre à trois étoiles le chef français Laurent Gras, ancien de chez Alain Ducasse, pour son restaurant L 20. Une distinction de courte durée l'intéressé annonce dès le lendemain son départ pour New York en raison d'un différent avec son partenaire.


23/01/18 - Le George V vise les six étoiles – Alors même que le départ du directeur général José Silva est acté (lui qui a tout fait pour faire venir Christian Le Squer et gagner la troisième étoile), le palace de l’avenue George V (Paris) vise ouvertement une sixième étoile. Un record du monde ! Si le Cinq devrait logiquement garder ses trois étoiles, tout comme le George et son étoile, l’Orangerie de David Bizet pourrait en prendre une deuxième dès cette année. L’assiette les vaut sans aucun souci. Avec six étoiles au compteur, le George V frapperait un très grand coup dans l’univers de la gastronomie palacière.


23/01/18 - Le gratin du Michelin présent à la soirée du guide Fooding - Il y a encore quelques mois, il y aurait eu de quoi se frotter les yeux et croire à un quiproquo de haute volée. Mais non, point d’erreur de casting ou d’aiguillage lors de la soirée du guide Fooding le lundi 13 novembre 2017 : Claire Dorland-Clauzel et Michael Ellis, respectivement membre du comité exécutif du groupe Michelin et directeur monde du guide, étaient présents à la soirée du guide Fooding. Sur la scène du Folie’s Pigalle, les danseuses étaient en petite tenue et Vincent Dedienne présentait la soirée en tenue féminine. À la sortie de la soirée, Atabula a demandé à Michael Ellis s’il y aurait également des femmes dénudées à la soirée Michelin du 5 février prochain. Scoop : « Non ! ». Vivement 2019 que l’influence du guide Fooding (dont Michelin a pris 40% du capital en 2017) se fasse sentir.


23/01/18 - L'infographie Atabula sur les inspecteurs du guide Michelin depuis leur professionnalisation en 1933.


22/01/18 - Le personnage de Bibendum ? Imaginé en 1898 par le dessinateur humoristique et affichiste Marius Rossillon dit O'Galop. Destinée au départ à une brasserie (on y voyait un Monsieur boursouflé brandissant une chope de bière avec une légende empruntée au poète latin Horace, Nunc est bibendum, soit "C'est maintenant qu'il faut boire"), la future mascotte du géant du pneu avait attiré l’œil d'André Michelin (source : Rouge de honte, biographie non autorisée de Bibendum / 2011 / éditions Menu Fretin)


22/01/18 - Michelin cadenasse les rumeurs – Il y a quelques semaines, les inévitables premières rumeurs ont commencé à circuler. Certaines personnes relaient des informations glanées auprès du Michelin lui-même, d’autres s’enquièrent du nombre de visites des inspecteurs chez les chefs pour évaluer le potentiel de voir tomber une nouvelle étoile. Pas sourde aux rumeurs, la direction du Michelin aurait déjà rappelé à l’ordre les équipes pour que chacun tienne sa langue. Pour les chefs comme pour les inspecteurs, les derniers jours de janvier sont les plus longs de l’année. 


22/01/18 - En 1958, un inspecteur du guide Michelin vient annoncer sa première étoile à Charles Barrier à Tours (qui en obtiendra trois en 1968) et en profite pour vendre du champagne à l'intéressé. Il sera débarqué l'année suivante.


22/01/18 - L'an dernier, nous avions étudions le fil Twitter du guide Michelin pour esquisser les nouveaux restaurants étoilés et présentions 17 potentiels futurs lauréats. Taux de réussite de nos petits calculs : 76,4%.


22/01/18 - La critique comme les foodies s'accordent à dire que le chef Alexandre Mazzia (restaurant AM - Marseille) vaut deux étoiles au guide Michelin (contre une actuellement). Le tweet du guide Michelin datant du 12 janvier 2018 est-il prémonitoire ? Réponse le 05 février prochain dans l'après-midi.


22/01/18 - L'infographie Atabula des ventes du guide Michelin depuis 2005


22/01/18 "Comme tous les membres de la famille de la gastronomie française, le guide Michelin est aujourd’hui en deuil d’une de ses figures les plus emblématiques. L’expérience de la cuisine de Paul Bocuse dépassait la perfection technique ; elle créait une émotion inoubliable" écrit Michael Ellis, Directeur international des guides Michelin, dans un communiqué de presse envoyé samedi 20 janvier. Les équipes du Bibendum vont désormais travailler sur un hommage à Monsieur Paul lors de la conférence de presse du 5 février.


22/01/18 - Citation du journal Le Monde en 1965, après l'obtention de la troisième étoile pour le restaurant L'Auberge du Pont de Collonges du tout jeune chef Paul Bocuse.


22/01/18 - Ce live ne peut que commencer en rendant hommage au chef Paul Bocuse, mort à l'âge de 91 ans, "pape" de la cuisine française. Son restaurant, l'Auberge du Pont de Collonges, jouissait des trois étoiles Michelin France depuis 1965, soit depuis 53 ans. Un record mondial. Ses obsèques auront lieu vendredi prochain, à 10h30, à la Cathédrale Saint-Jean (Lyon, 5e arr.)


DÉBUT DU LIVE MICHELIN 2018

LE LUNDI 22 JANVIER,

09H00


 

LE GRAND DOSSIER

À LA UNE